Les cinq ministères du perfectionnement des saints

Introduction

Les cinq ministères de l’Eglise établis par Jésus-Christ pour le perfectionnement des saints nous sont décrits dans Ephésiens 4/11 : Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs. Notons que ce ne sont toutefois pas les seuls ministères qui existent.

Chaque disciple de Christ est appelé à exercer un ministère particulier c'est à dire un service pour Dieu. Mais tous ne sont pas appelés à exercer ces cinq ministères particuliers qui sont pour le perfectionnement de l'Eglise. Ce sont donc des ministères qui encadrent le corps de Christ.

Il nous est donné un ordre de fonctionnement de ces ministères sur l’Eglise, dans 1 corinthiens 12/28 : Et Dieu a établi dans l'Eglise premièrement des apôtres, secondement des prophètes et troisièmement des docteurs. Il ne s’agit pas d’une hiérarchie pour classer les ministères en disant qu’un tel est supérieur à l’autre. Il s’agit plutôt d’un ordre de cohérence établi par l’architecte Jésus pour bâtir son église qui est le corps de Christ que nous formons. Les termes de premièrement, secondement ne servent pas d’hiérarchie (infériorité/supériorité) mais d’ordre. Précisons aussi que ces ministères ne sont pas des titres honorifiques comme on le voit aujourd'hui mais plutôt des fonctions!

Ephésiens 2/20 dit « Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire ». Le corps de Christ est comme un bâtiment construit par Jésus-Christ. Dans Matthieu 16/18, Jésus dit « je bâtirai mon église ». Les ministères d’apôtres et de prophètes sont des ministères très particuliers, car ces deux ministères posent les fondements des églises.

I- Le ministère d'apôtre

L’apôtre Paul disait dans 1 corinthiens 3/10 : « Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. ». On retrouve cette notion de fondement avec l’apôtre, un fondement posé pour que d’autres bâtissent dessus. Le fondement que l’apôtre doit poser est Jésus-Christ (1 corinthiens 3/11). Tout fondement autre que Jésus-Christ n’est pas biblique. Certains ministères ont été bâtis sur les miracles, les guérisons, les bénédictions, la prospérité comme fondement. Quoiqu’ils soient attrayants, ces ministères ne sont pas de Dieu.  La prédication de l’Evangile doit d’abord s’appuyer sur le salut que l’on obtient par la foi après s’être repenti de la vie de péché et s’être détourné des choses du monde, avec pour espérance la vie éternelle.

1- Missions de l'apôtre

Le terme « Apôtre » : signifie « délégué, messager, ambassadeur, celui qui est envoyé avec des ordres »

Un apôtre est un messager de Dieu envoyé avec des ordres précis de la part du Seigneur Jésus. Avec un apôtre, il y a toujours la notion « d’aller vers ».

Dans Matthieu 28/19-20, Jésus dit à ses apôtres : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit ».

On voit là deux missions principales données par Jésus aux apôtres :

  • Premièrement c’est d’aller vers les peuples pour en faire des disciples de Christ,
  • Deuxièmement d’enseigner aux disciples les ordonnances reçues du Seigneur.

L’apôtre a par conséquent une mission de prédication de l’évangile auprès des peuples et aussi une mission d’enseignement de la saine doctrine de Christ aux disciples. Paul mentionne ces missions de prédication et d’enseignement de l’apôtre dans 2 Timothée 1/11 en disant : C'est pour cet Evangile que j'ai été établi prédicateur et apôtre, chargé d'enseigner les païens.

Lorsque l’apôtre va dans ses missions et qu’il fait des disciples pour Christ, il établit des assemblées locales. Il instruit ces disciples dans la doctrine de Christ. Dans Actes 18/11, il est dit de Paul qu’il demeura à Corinthe pendant 1 an et 6 mois pour leur enseigner la Parole de Dieu. Après avoir assis une assemblée locale dans la saine doctrine, l’apôtre doit nommer des anciens pour paître le troupeau de cette assemblée locale. On le voit dans Actes 14/23 où il est dit: « Ils [Paul et Barnabas] firent nommer des anciens dans chaque Eglise, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru ».

2- Signes accompagnant l'apostolat

Des signes accompagnent le vrai apôtre appelé par le Seigneur Jésus :

Dans 2 corinthiens 12/12, l’apôtre Paul dit : « Les preuves de mon apostolat ont éclaté au milieu de vous par une patience à toute épreuve, par des signes, des prodiges et des miracles. »

La patience, les signes, les prodiges et les miracles sont donc les signes qui accompagnent le vrai apôtre. C’est aussi ce que l’on voit dans Marc 16/20 où il est écrit : « Et ils [les apôtres] s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l'accompagnaient ».

II- Le ministère Pastoral

1- Les anciens

Nous avons vu que l’apôtre prêche l’évangile de Dieu auprès de différents peuples, fait des disciples de Christ et fonde des assemblées locales. Ensuite il enseigne les disciples de Christ pendant un temps, puis après il nomme des anciens selon la direction du Saint-Esprit.

Ces anciens ont pour rôle de « paître le troupeau de Dieu qui est sous leur garde » 1 Pierre 5/1-2. L’expression « paître  le troupeau » renvoie au ministère de « Pasteur ». Si l’on se réfère au fonctionnement des églises primitives, il n’y avait pas un seul pasteur dans les assemblées mais bien plusieurs pasteurs qui sont mis en place sous la direction de l’Esprit par l’apôtre qui a commencé l’œuvre.

De nos jours, on distingue la fonction de pasteur de celui d’ancien. Le Pasteur devient en quelques sortes « l’apôtre » et les anciens sont comme des pasteurs associés ou des fidèles de l’Eglise choisis pour aider ce Pasteur dans ses missions.

Notons que l’ancien ne désigne pas forcément une personne avancée en âge ou qui fréquente l'assemblée depuis des années ; il s'agit plutôt d'une personne mâture en esprit nommée par l'apôtre fondateur de l'église pour paître le troupeau de Christ. Ainsi un jeune de 30 ans peut être considéré comme un ancien et paitre des brebis qui sont âgés physiquement de 70 ans. Un ancien de l’église d’Ephèse qui illustre bien cet exemple est Timothée. L’apôtre Paul lui dira à juste titre: "Que personne ne méprise ton jeune âge" (1 Timothée 4/12).

2- Les évêques

On retrouve l’appellation « évêque » dans les assemblées de l’église primitive. Ce terme veut dire « surveillant ». Paul sachant que la fin de sa vie approchait, il fit appeler les anciens de l’église d’Ephèse. Il leur dit : « Prenez donc garde à vous-mêmes, et à tout le troupeau sur lequel le Saint-Esprit vous a établis évêques, pour paître l'Eglise du Seigneur, qu'il s'est acquise par son propre sang » (Actes 20/17,28). On voit là que les termes « d’anciens » et « d’évêques » désignaient les mêmes personnes.

Toutefois, de nos jours, la recherche d’une hiérarchisation à outrance dans les assemblées a conduit à différencier ces termes, en donnant un rang ou un honneur plus élevé à ceux qui portent le « titre » d’évêque.

3- Missions des pasteurs dans les assemblées

 Les pasteurs paissent le troupeau de Christ :

  • En travaillant à la prédication et à l’enseignement des brebis, (1 Timothée 5/17)
  • En priant pour les malades, (Jacques 5/4)
  • En garantissant la bonne doctrine dans l’assemblée locale mise en place par l’apôtre, en réfutant les contradicteurs et chassant les loups de la bergerie de Dieu.  (Tite 1/9)
  • En imposant les mains à ceux qui reçoivent l’appel du Seigneur (1 Timothée 4/14).

III- Le ministère d’évangéliste

Le mot « évangéliste » signifie « annonceur de bonne nouvelle ». L’évangéliste est donc un messager de la bonne nouvelle qui est l’évangile de Jésus-Christ, le message du salut de l’humanité. Le message de l’évangéliste est centré sur des thèmes comme l’œuvre de Jésus à la croix, la puissance du sang de Jésus, la repentance, le pardon des péchés, l’amour de Dieu pour l’humanité, le jugement de Dieu, etc…

1- Nuance entre l'apôtre et l'évangéliste

Si l’apôtre prêche l’évangile de Christ et que l’évangéliste aussi le fait, quelle est donc la différence entre ces deux ministères ? Le but de l’évangéliste n’est pas de fonder une église mais c’est d’accroître une église déjà bâtie en y ajoutant de nouvelles âmes. Un évangéliste doit avoir une collaboration étroite avec diverses assemblées locales dans le cadre de son ministère. L’évangéliste a souvent un ministère itinérant, ce qui l’oblige à ne pas dépendre d’une seule assemblée locale.

 Il peut toutefois arriver qu'un évangéliste aille prêcher dans une zone où rien n'est encore établi. Dans ce cas, il peut collaborer avec ceux qui ont reçu l’onction apostolique afin que ceux-ci fassent le travail de poser les fondements. Ce fut le cas de Philippe l'évangéliste  par exemple  qui alla prêcher en Samarie. Après avoir gagné de nouvelles âmes, il a informé les apôtres Pierre et Jean qui sont venus poser les bases avec les nouveaux convertis (Actes 8/5-25). 

 Si un évangéliste se trompe de ministère et commence à gérer lui-même des assemblées locales, les fidèles risquent d’être mal nourris spirituellement et mal encadrés. De plus, prenons conscience que lorsque nous sortons du cadre de notre appel, l’Esprit de Dieu n’est plus en accord avec nous et l’onction de Dieu n’accompagne pas ce que nous faisons en dehors de son appel. Cela crée du désordre et un sentiment d’insatisfaction des fidèles.  

2- Complémentarité entre l'apôtre et l'évangéliste

 Lorsqu’une église est fondée par un apôtre, elle doit gagner du terrain et croître. Plusieurs personnes doivent prendre le relais en tant qu’évangéliste ou même en tant que simples missionnaires de Christ pour étendre encore la parole de Dieu dans la zone où l’église a été plantée.  L’apôtre Paul disait à Timothée qui était Pasteur dans l’église d’Ephèse, de « faire l’œuvre d’un évangéliste » (2 Timothée 4/5). Autrement dit, il lui disait qu’il ne devait pas se contenter de conduire les brebis qui sont déjà gagnées pour Christ, mais d’aller en chercher de nouvelles.

Une église locale qui a perdu la mentalité missionnaire est une église morte. Les évangélistes, les pasteurs, les missionnaires, et  même  les fidèles doivent continuer à arroser ce qui a été planté afin que de nouvelles âmes viennent au Seigneur. Au lieu de cela, ils se contentent de se disputer des brebis déjà converties au Seigneur générant des conflits internes dans le corps de Christ. Une église qui ne s’élargit pas est une église qui a oublié l’œuvre missionnaire qui l’a fondée.

IV- Le ministère de prophète

1-Distinguer le ministère de prophète du don de prophétie

Le don de prophétie s’exerce au milieu des frères pour l’utilité commune et de façon ponctuelle. Sous l’inspiration divine, celui qui a le don de prophétie reçoit une révélation et la donne et cela s’arrête là. Par contre le prophète de Dieu est une personne à qui Dieu a donné l'appel de poser les fondements de l'Eglise à l'instar de l'apôtre. Il reçoit une vision donnée pour le peuple de Dieu afin de les conduire vers une direction.

 Celui qui a le don de prophétie a fini sa mission une fois qu’il communique l'oracle de Dieu. Mais celui qui a le ministère prophétique a une mission pérenne, continuelle, un poids qui ne s’enlève pas jusqu’à ce que la vision que Dieu lui a donnée s’accomplisse sur le corps de Christ. Le prophète se sent investi de conduire le peuple de Dieu à rentrer dans cette vision. C’est pour cela qu’un prophète (ministre de Dieu), peut initier un mouvement spirituel qui peut influencer fortement plusieurs églises dans le monde, même si ce n’est pas lui qui les a fondées. Ce mouvement spirituel a pour but d’avertir le peuple de Dieu, de changer certains fonctionnements et de faire entrer le peuple de Dieu dans une nouvelle dynamique sous la direction du Saint-Esprit.

2- Distinguer le prophète de l'ancienne alliance de celui de la nouvelle alliance

Les prophètes de l’ancienne alliance étaient considérés comme des voyants (1 Samuel 9/9). Ils avaient en effet, des révélations de la part de Dieu ; et pour connaitre la volonté de Dieu on devait consulter le prophète. Dans la nouvelle alliance, la volonté de Dieu peut être connue par tout disciple de Christ qui est né de nouveau et en qui habite le Saint-Esprit. La connaissance de la volonté de Dieu n’est plus détenue par quelques rares personnes choisies par Dieu. Ainsi, le prophète de la nouvelle alliance n’a pas vocation à  dévoiler la vie des gens individuellement  ou d’annoncer le futur des gens comme un voyant. Ces dons correspondent plutôt aux dons de parole de connaissance ou de parole de sagesse. Autrement dit, ce n’est pas parce qu’on a la révélation sur la vie des gens que l’on est forcément un prophète établi par Dieu pour diriger l’Eglise.

3- Un exemple de prophète dans la nouvelle alliance

Un homme qui a joué le rôle de Prophète pour le corps de Christ dans la nouvelle alliance est Jean qui a écrit le livre de l’Apocalypse, un livre de prophétie.  Le mot "apocalypse" ne signifie pas "catastrophe ou chaos" comme plusieurs peuvent l'avoir dans leur esprit. Ce mot veut dire plutôt "Révélation"!  En effet, le livre de l'apocalypse commence par l'intitulé "Révélation de Jésus-Christ".  Le Seigneur Jésus a révélé à Jean un message à donner aux sept églises d'Asie afin de les corriger et les amener dans la bonne direction en attendant son retour (Apocalypse 1/11). 

Le Seigneur lui a donné un message sur les choses à venir et pour lesquelless l'ensemble du corps de Christ doit se préparer. Dans Apocalypse 1/19, Jésus lui dit : « Ecris donc les choses que tu as vues, et celles qui sont, et celles qui doivent arriver après elles ». Même si toutes ces églises n’étaient pas forcément fondées par Jean lui-même, Dieu l’envoie néanmoins corriger ces églises en leur délivrant des messages d’avertissements précis. Aussi, le Seigneur a donné à Jean une vision sur les choses à venir pour que le corps de Christ s’y préparent. C’est par là qu’on voit que le corps de Christ est édifié non seulement sur le fondement des apôtres mais aussi sur celui des prophètes, comme le dit Ephésiens 2/20. 

V- Le ministère de docteur

1- Définition 

Celui qui tient le rôle de docteur  s’appelle « Didaskalos » qui veut dire Maitre, Professeur,   autrement dit celui qui enseigne les choses de Dieu et les devoirs de l’homme. Le mot grec qui est traduit dans la Bible tantôt par « enseigner » et tantôt par « instruire » est le verbe « Didasko ». Ce verbe signifie "tenir un discours aux autres en vue de les instruire ou encore avoir des paroles didactiques". Le nom dérivé du verbe "Didasko" est « Didaskalia » qui signifie : enseignement, instruction, ce qui doit être pensé et retenu comme doctrine ou comme précepte.

2- Les docteurs dans la Bible

On voit dans la Bible que ce n’est pas toute personne qui transmet des préceptes et qui instruit ses frères dans l’Eglise qui est forcément reconnu comme étant un « Diaskalos » c’est-à-dire un Maitre. Ceux qui avait cette  reconnaissance de Docteur étaient tout d'abord  notre Seigneur Jésus lui-même car le peuple de Dieu l'appelait « Maître » (Jean 13/13). 

Dans l'ancienne alliance, il existait des docteurs de la loi notamment Nicodème (Jean 3/10) ou encore  Gamaliel qui a instruit l'apôtre Paul dans la connaissance exacte de la loi juive (Actes 22/3). Paul lui-même en dehors de sa mission apostolique est considéré comme Docteur. Il avait commencé en tant que docteur dans l'église d'Antioche avant de poursuivre dans une mission apostolique (Actes 13/1). D'ailleurs on peut constater l'intelligence particulière qu'il a du mystère de Christ (Ephésiens 3/4) et qui est reconnue par ses pairs dont l'apôtre Pierre  (2 Pierre 3/16). 

3- Rôle du docteur de la Parole de Dieu

Le Docteur est un enseignant de la Parole de Dieu. Son but est de solidifier la foi et la connaissance des fidèles. A cause même du niveau de connaissance de la Parole de Dieu qu'ont les enseignants de la Parole de Dieu, ils seront jugés plus sévèrement (Jacques 3/1). Ainsi, un docteur de la Parole doit être très exigent dans sa conduite spirituelle personnelle de peur d'être lui-même rejeté après avoir enseigné les autres (1 Corinthiens 9/27). 

La connaissance que donne le Docteur n'est pas une connaissance théologique. Il s'agit plutôt de révélations données par le Saint-Esprit et qui permettent de délivrer les personnes retenues captives dans leurs pensées (2 Corinthiens 10/5). L'enseignement du Docteur opère une délivrance au niveau de la pensée et renouvelle l'intelligence spirituelle. En effet, c'est la connaissance de la vérité qui affranchit véritablement le disciple de Christ (Jean 8/32)

Notons que certains enseignants ont un ministère local c'est à dire dans une assemblée spécifique, mais que d'autres ont un appel qui s'élargit au corps de Christ. Ainsi certains Docteurs de la Parole à cause de la spécificité de leur appel peuvent avoir une influence internationale parce que leur message touche globalement le corps de Christ et n'est pas restreint à une assemblée locale. 

Conclusion

Les cinq ministères même s’ils n’ont pas les mêmes rôles ont toutefois un but commun : celui de perfectionner le corps de Christ, afin que nous parvenions tous à l’unité de la foi et de la connaissance de Dieu (Ephésiens 4.11-13).

Ces ministères doivent donc interagir ensemble et non travailler de façon isolée voire en concurrence comme on le voit malheureusement de nos jours. 

Comment peuvent-ils interagir?

L’apôtre pose le fondement de l’édification du corps en annonçant Jésus-Christ auprès de divers peuples, nations, langues, tribus etc… Il fonde des assemblées locales et enseigne les brebis du Seigneur. Il établit des anciens ou évêques sur ces assemblées  pour que ceux-ci exercent les rôles de pasteurs. Ils doivent continuer à enseigner le peuple de Dieu sur les traces de l’apôtre (2 Timothée 2/2). 

Les assemblées locales doivent s’accroitre, non pas en se tiraillant les âmes qui sont déjà gagnées à Christ, mais en gagnant de nouvelles âmes qui ne connaissent pas encore le Seigneur. C’est là qu’intervient le ministère d’évangéliste. Ce dernier doit travailler en collaboration avec les pasteurs ainsi qu'avec les apôtres pour que les âmes gagnées puissent être affiliées à une église locale.

Le prophète quant à lui veille à ce que l’édifice du corps de Christ soit construit dans la vision de Dieu.  Il alerte également sur les événements qui viendront attaquer ou mettre à l’épreuve cet édifice. En écoutant le prophète, l’église se reconstruit, se renouvelle dans la vision de Dieu et se prépare à affronter les événements à venir. 

Enfin, le Docteur travaille à ce que l’édifice soit profondément enraciné, bien ancré dans le sol. Il solidifie le fondement sur lequel est bâti l’édifice du corps de Christ. Ce fondement est la Parole de Dieu. Le manque d’enracinement, le manque de profondeur dans la parole de Dieu est une source majeure d’effondrement lorsque survient la tentation ou les épreuves.

Que le Seigneur conduise chaque ministère dans ses missions pour la gloire de son nom. Amen !

Voir aussi...

Accéder à tous nos cours

Vous êtes nouveau sur cette plateforme? N'hésitez pas à créer votre compte-membre  pour accéder gratuitement à tous nos cours en ligne. 

Je crée mon compte

Commentaires (1)

Agbetse komi
  • 1. Agbetse komi | 18/07/2019
Amen merci pour l‘enseignement c‘est puissant

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 19/05/2021