De l'appel, au service de Dieu: quel cheminement?

I.Introduction

L’appel de Dieu est pour chaque personne qui est en Christ. A chacun de nous qui sommes en Christ, Dieu a préparé des bonnes œuvres afin que nous les pratiquions (Ephésiens 2/10). L’appel de Dieu n’est donc pas réservé à une catégorie de personnes élitistes, comme dans l’ancienne alliance. Dans la nouvelle alliance, nous sommes tous des Rois et des sacrificateurs pour notre Dieu, une race d’élus destinée à pratiquer des œuvres qui glorifient le nom de notre Père céleste (apocalypse 5/10, 1 pierre 2/9). Dans le corps de Christ, il n’y a pas de spectateurs prévus par Dieu, il n’y a que des acteurs. Il faut donc rejeter toute pensée selon laquelle, seuls quelques-uns sont appelés par Dieu à son ministère (service) et que les autres sont des spectateurs tous les dimanches dans une église. C’est une pensée erronée qui tient captif le peuple de Dieu et le rend improductif.

 

II.Qu’entend-on par « Serviteur de Dieu » ?

Nous sommes appelés par Dieu pour servir et non pour nous faire servir. Le mot « serviteur de Dieu » désigne celui qui sert Dieu. Le Seigneur Jésus lui-même quoiqu’étant Seigneur s’est abaissé pour prendre la forme d’un serviteur, ce qui lui valut une gloire éternelle. Nous sommes appelés à suivre ses traces en ne cherchant pas des élévations charnelles aux yeux des hommes, mais plutôt en recherchant l’humilité et le service de notre prochain en vue de la glorification du seul nom de Jésus-Christ. Nous ne sommes pas appelés par Dieu pour porter des « titres » ou avoir des honneurs de la part des hommes, mais plutôt pour réaliser des missions précises.

Par ailleurs l’expression « serviteur de Dieu » est aujourd’hui devenue un titre honorifique réservé à une catégorie de personnes qui sont des responsables d’une assemblée locale.  Marie a dit « je suis la servante du Seigneur » (Luc 1/38),  c’est-à-dire qu’elle est soumise aux ordres de Dieu. C’est cela la vraie signification de l’expression « serviteur de Dieu » : être soumis aux ordres (prescriptions) de Dieu.

Si Dieu nous appelle à le servir, c’est parce qu’il a planifié cela bien longtemps d’avance.

III.La prédestination

Toute personne que Dieu appelle à son service, était d’abord prédestinée à cela par la souveraineté de Dieu, dès le sein maternel (Romains 8/30). Il faut en être conscient afin de discerner que l’appel n’est pas un choix  personnel mais plutôt  l’obéissance à un plan préétabli par Dieu.

Dieu s’adressait à Jérémie dans son enfance en ses mots : « Avant que je t’eusse formé dans le ventre de ta mère, je te connaissais, et avant que tu fusses sorti de son sein, je t’avais consacré, je t’avais établi prophète des nations ». Dans Galates 1/15, l’apôtre Paul disait que Dieu l’avait «  mis à part dès le sein de sa mère et l’a appelé par sa grâce ». Ces passages nous confirment que ce n’est pas nous qui choisissons de servir Dieu ni le domaine dans lequel nous le servons, mais c’est plutôt lui-même qui nous appelle à son service selon son plan.

Toutefois, il convient de bien cerner tous les contours précis de son appel.

 

IV.Bien discerner son appel

1.Appelé à faire quoi ?

Dieu nous appelle pour nous confier des missions bien précises à accomplir, dans le but d’atteindre une vision c’est-à-dire une destinée (un but final). Il faut connaitre le cahier des charges, les missions précises que Dieu nous confie. La bonne question à se poser c’est de savoir à quelles missions précises Dieu nous  appelle et non quel « titre » nous allons porter.  

Voyons quelques exemples de missions liées à un appel dans la Bible :

  • Jean-Baptiste : Il est appelé à prêcher la repentance pour préparer le chemin du Seigneur Jésus (Matthieu 11/10).
  • Les 70 disciples de Jésus : ils ont été envoyés pour prêcher la bonne nouvelle, guérir les malades, ressusciter les morts, purifier les lépreux, et chasser les démons (Matthieu 10/7-8)
  • Paul : Destiné par Dieu à connaître sa volonté, à voir le Juste, et à entendre les paroles de sa bouche; afin de servir de témoin, auprès de tous les hommes, des choses qu’il a vues et entendues (Actes 22/14-15)
  • Moise : Il fut appelé par Dieu pour libérer le peuple d’Israël du joug de Pharaon (Exode 3/10)

2.Appelé à dire quoi ?

Lorsque Dieu appelle une personne à son  service pour  délivrer des messages, celle-ci doit bien discerner quel message exact Dieu lui demande de délivrer.

Le message que Jean-Baptiste devait délivrer est : « Préparez le chemin du Seigneur, Aplanissez ses sentiers » (Marc 1/3). Il devait délivrer un message de repentance : « Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche » (Matthieu 3/2).

Lorsque le Seigneur Jésus envoyé ses disciples il leur a donné des instructions sur ce qu’il devait dire : « Allez, prêchez et dites : le Royaume des cieux est proche » (Matthieu 10/7).

Lorsque Dieu envoya Moise, il lui spécifia : « Tu parleras ainsi aux enfants d’Israël …» (Exode 3/15).

Le Seigneur Jésus lui-même n’a pas dérogé à la règle. Il dira : « Car je n’ai point parlé de moi-même, mais le Père qui m’a envoyé m’a prescrit lui-même ce que je dois dire et annoncer » (Jean 12/49).

Aujourd’hui plusieurs personnes prétendent servir Dieu mais sans connaitre le message précis que Dieu les envoie délivrer. Comment peut-on aller annoncer un message à des gens de la part de Dieu sans connaitre le message que Dieu veut leur délivrer ? C’est une absurdité, et pourtant c’est ce qui se produit dans la majorité des cas.

 

3.Appelé à œuvrer comment ?

Le Seigneur en vous appelant vous donne des précisions sur comment vous devez exercer votre ministère (c’est-à-dire votre service). Le succès de la mission dépendra donc du respect strict de ces consignes.

Par exemple, en envoya ses 70 disciples, le Seigneur Jésus leur a décrit scrupuleusement comment ils devaient accomplir leur mission : ce qu’ils devaient prendre ou ne pas prendre, faire ou ne pas faire, etc…(Matthieu 10/9-14).

Dans l’ancienne alliance, le Seigneur avait envoyé le prophète Schemaeja auprès du Roi de Juda, en lui donnant des consignes précises à respecter, savoir ne pas manger de pain, ni d’eau, ne pas prendre le même chemin au retour qu’à l’aller (1 Rois 13/9-10). Mais ce prophète n’a pas respecté les consignes de Dieu. La conséquence est qu’il fut tué par un lion, même s’il a réalisé sa mission. La leçon à retenir est qu’il ne suffit pas de faire ce que Dieu nous a dit de faire, mais aussi le faire de la manière dont il nous a dit de le faire.

 

4.Appelé pour œuvrer  où et vers qui ?

Dans quel (s) territoire (s) Dieu vous envoie-t-il œuvrer ? Vers quel type/catégorie de personnes vous envoie t’il ou vers quel(s) peuple (s) ? En d’autres termes quelle est la cible ou quels sont les bénéficiaires de votre mission ?

Lorsque le Seigneur Jésus envoya ses 70 disciples, il leur défendit clairement d’entrer dans les villes samaritaines et dans les contrées païennes. Il les envoya plutôt vers les brebis perdues de la maison d’Israël (Matthieu 10/5-6).

Quant à Paul, il a été fait apôtre des païens et Pierre, apôtre des circoncis (Galates 2/8-9).  Si vous n’allez pas vers votre  cible, vous rencontrerez plus de difficultés et de résistances. Par exemple, les juifs étaient farouchement opposés à Paul, et il rencontrait beaucoup d’oppositions de leur part alors qu’avec les païens, il avait plus de réussite (Actes 18/6, Actes 13/46-48).

Nous devons aller là où Dieu nous dit d’aller, et vers les personnes chez lesquelles il nous envoie afin de ne pas rater la cible de notre mission.

5.Appelé à œuvrer quand ?

Dans chaque mission que Dieu nous donne, nous devons discerner les temps et les circonstances liés à la réalisation de cette mission. Après avoir reçu l’appel de Dieu, nous sommes bien souvent pressés d’entrer dans l’accomplissement des choses avec un trop plein d’enthousiasme. Il faut avoir le calme et la patience de bien discerner les temps liés à la mission. Parfois, il s’agit plutôt de l’inverse : celui qui est appelé est trop lent à entrer en action. Chaque fois que nous trainons pour réaliser une mission, nous mettons en péril les personnes qui doivent bénéficier du fruit de nos actions.

Exemple avec Moise :

Selon le plan de Dieu, le peuple d’Israël devait être libéré après 400 ans du joug de l’Egypte (Genèse 15/13). Moise étant mis à part par Dieu dès le sein de sa mère pour délivrer Israël,  la pensée de cette mission lui monta au cœur à l’âge de 40 ans, soit 10 ans avant le temps de libération fixé par Dieu (Actes 7/23). Toutefois, se précipita d’agir dans la chair en allant agresser un égyptien au point de le tuer, ce qui lui valut un exil dans le désert pendant 40 ans. Ce fut finalement à l’âge de 80 ans que Moise pu se rendre en Egypte pour parler à Pharaon de la part de l’Eternel (Exode 7/7). Le peuple d’Israël a donc attendu 30 ans de plus que le temps fixé par Dieu avant d’être libéré,(Exode 12/40-41). Agir trop tôt, ou trop tard peut donc avoir des conséquences désastreuses pour vous-même et pour ceux qui doivent bénéficier de votre mission.

6.Tableau récapitulatif 

Appelé à faire quoi ?

  • Quelle (s) mission (s) Dieu me confie-t-il ?
  • Dans quelle (s) vision(s) ces missions s’inscrivent-elles ?

Appelé à dire quoi ?

  • Ya t’il  un message à délivrer aux gens dans votre mission?
  • Si oui, quel type de message est-ce ? /Ou, quel est le contenu de ce message ?

Appelé à œuvrer comment ?

  • Ya t’il des instructions de Dieu sur votre façon de réaliser la ou les missions?
  • Ya t’il des instructions sur des interdits ? Des mises en garde ?

Appelé à œuvrer où et vers qui ?

  • Quel sont les personnes cibles vers lesquelles Dieu vous envoie ?
  • Ou, vers quel public/auditoire Dieu vous envoie ?
  • Dieu vous envoie t’il dans des territoires ou zones bien précis ?

Appelé à œuvrer quand ?

  • Quand devez-vous commencer la mission ?
  • Comment cette mission évolue-t-elle dans le temps ?

V.Conclusion

Ce n’est point au soldat de se donner sa mission, mais il est envoyé par son chef là où on a besoin de lui. De même Dieu nous envoie là où il a besoin de nous, selon ce  à quoi il nous a prédestiné d’avance. Ce n’est point à nous de choisir notre appel et nous donner à nous même des missions à réaliser. Aussi, l’appel de Dieu est pour tout le corps de Christ. Nul n’est tenu à l’écart, nul n’est positionné en spectateur pendant que d’autres agissent; chacun de nous étant appelé à exercer une mission spécifique qui n’entre pas en concurrence avec autrui. En effet, dans le corps de Christ, il n’y aurait pas de concurrence si chacun faisait ce à quoi il était appelé, et il n’y aurait pas de jalousie si chacun connaissait l’importance de sa mission.

Voir aussi...

Commentaires (7)

Placide
J'ai encore une dernière préoccupation me concernant.Depuis que j'ai 18 ans tous les serviteurs de Dieu qui viennent chez nous prophétisent que moi je serai un puissant serviteur de Dieu.Il y a 1 mois j'étais en france et les voyants m'appelait pour me dire que je suis né pour un appel divin.Alors j'aimerais savoir Comme c'est Dieu lui même qui doit m'appeler,comment il le fera? Par une voix audible? S'il m'appelle à travers ses serviteurs ce ne sera pas normal car il doit m'appeler moi même directement.J'aimerais savoir comment va-t-il m'appeler? Et deuxièmement quand le temps sera venu comment le saint-esprit me parlera pourque je me lance dans le ministère? Il m'appellera par une voix audible? Par une vision? Il enverra un ange pour me parler? Ou il va utiliser ses serviteurs pour me parler? S'il utilise ses serviteur pour me dire que le temps est venu ce ne sera pas normal car il doit me le dire puis le faire connaitre à ses serviteurs.Voilà mes deux préoccupations.Merci
ebc-ecole
  • ebc-ecole | 28/10/2019
Bonjour Placide, Les questions que vous posez nous reviennent souvent. C'est une réelle préoccupation pour les chrétiens alors nous avons trouvé utile d'y répondre en y consacrant un cours (http://www.ebc-ecolebiblique.com/pages/cours/modules-complementaires/l-exercice-du-ministere-en-christ/comment-discerner-l-appel-de-dieu-dans-ma-vie.html). Espérant que vous y trouverez les éléments de réponse. Amen
Placide
Bonjour.Moi je voudrais savoir que si un ou deux serviteurs de Dieu nous parle de notre appel divin,nous devons attendre que Dieu lui même nous appelle car les serviteurs de Dieu confirme l'appel.Alors Comment Dieu peut appeler cet homme à le servir? Est ce que c'est par une voix audible? Comment? Et aussi comment discerner le temps de Dieu? Comment on saura qu'il est temps de servir Dieu? Merci
ebc-ecole
  • ebc-ecole | 25/10/2019
C'est le témoignage intérieur du Saint-Esprit qui habite en nous (si nous sommes nés de nouveau) qui nous permet de discerner les desseins de Dieu pour nous. Nous avons reçu l'Esprit de Dieu afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce (1 Corinthiens 2.12). Or, ce sont des choses que l'oeil n'a point vu, l'ouïe n'a point entendu, des choses qui ne sont point montées au coeur de l'homme, que Dieu a préparées pour ceux qu'il aime. Ces choses, Dieu nous les révèle par son Esprit, car l'Esprit sonde tout; même les profondeurs de Dieu. Alors nul ne peut connaitre la volonté de Dieu pour lui sans passer par la personne du Saint-Esprit ! Ne commencez jamais un ministère sur la seule base de l'appel d'un homme. Les propos d'un homme de Dieu doivent confirmer ce que le Saint-Esprit vous a dit vous-mêmes. L'Esprit de Dieu habite en vous. Communiez avec lui et il vous révèlera le plan de Dieu pour vous. Quand il sera le moment de commencer, le Saint-Esprit parlera. Il a dit:"mettez-moi à part Saül et Barnabas pour l'oeuvre à laquelle je les ai appelé". Tout se fait par le Saint-Esprit !!!
Donatien
  • 3. Donatien | 02/09/2019
Salut! Je voudrais savoir, si tout ses conditions de l'appeler sont plus ou moins réalises par des prophéties d'hommes de Dieu et des visions et rêves,comment bien évaluer le temps? L'aspect de la formation et le guide,coach et formateur et le suivit aussi n'est pas ressorti.
Si les visions de l'apel sont liés à deux pasteur reconnu, dois t'ont faire le pas où attendre d'être interpellé? Ou que Dieu les interpel?
Merci!
ebc-ecole
  • ebc-ecole | 02/09/2019
Bonjour, Que la grâce du Seigneur vous soit multipliée!! C'est Dieu qui appelle un homme à le servir, c'est aussi Dieu qui donne les instructions précises concernant cet appel. Le plus souvent toutes les instructions ne sont pas parfaitement claires dans l'immédiat mais le Saint-Esprit nous conduit au jour le jour. Le Seigneur a aussi mis sur notre route des hommes et des femmes pour nous aider à mieux avoir le discernement des choses grâce à leurs expériences. Toutefois, attention à ne pas se lancer dans un ministère sur la SEULE base d'une prophétie d'un homme de Dieu. Rappelons nous toujours que notre appel doit venir de Dieu et non d'un homme de Dieu. Ce dernier peut être utilisé par Dieu pour nous confirmer notre appel. Nous devons avoir la conviction intérieure donnée par le Saint-Esprit. Bien sûr l'esprit parle aussi par des visions et des songes... Si vous avez l'appel de servir auprès d'hommes de Dieu vous pouvez faire connaitre cet appel tout d'abord à votre leader spirituel ou un aîné dans la foi qui vous aidera. Parfois le Saint-Esprit vous conduira à vous taire pendant un temps afin de mieux vous préparer puis quand le moment sera venu, Dieu lui-même créera des circonstances qui ouvriront les yeux à votre entourage sur votre appel. Amen!
Agbetse komi
  • 4. Agbetse komi | 18/07/2019
Amen

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 19/05/2021