Seigneur et Maître

Nous mettons souvent les titres de  Seigneur, Maitre ou autre à Jésus mais savons-nous vraiment ce que ces titres impliquent ?

Tout d’abord, Jésus est pour nous un sauveur. C’est par ce biais que nous sommes venus à lui, à cause de son sacrifice à la croix par lequel nous sommes sauvés et avons la vie éternelle.

Mais après avoir été notre sauveur, ne devrait-il pas être notre Seigneur et notre maître ? C’est lui en effet notre seul maître et Seigneur (Jude 1/4).  

« Vous m'appelez Maître et Seigneur; et vous dites bien, car je le suis » disait Jésus à ceux qui le suivaient (Jean 13/13). Mais Jésus avait remarqué que ceux qui le suivaient l’appelaient de ces titres, simplement par habitude sans vraiment comprendre ce que cela implique de leur part.

« Pourquoi m'appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ? » leur demandera t’il. Jésus faisait comprendre par-là que l’appeler Seigneur impliquait l’obéissance à sa volonté. « Un fils honore son père, et un serviteur son maître. Si je suis père, où est l'honneur qui m'est dû ? Si je suis maître, où est la crainte qu'on a de moi? » dit l’Eternel (Malachie 1/6)

En effet, si Jésus est pour nous Seigneur, alors c’est que nous sommes ses serviteurs.  Et s’il est notre maître, c’est que nous sommes ses disciples, voire ses esclaves. Oui nous sommes bel et bien appelés à être esclaves de Dieu et non plus esclaves du péché ou de nos passions d’autrefois (Romains 6/22). Un esclave ne s’appartient pas, mais il appartient à son maître. Un serviteur est soumis à son maitre. Et un disciple s’assoit aux pieds de son maitre pour écouter ses enseignements.

Aussi nous sommes appelés à suivre les traces de notre Seigneur et maître et à subir les choses qu’il a subi. «Il suffit au disciple d'être traité comme son maître, et au serviteur comme son seigneur (Matthieu 10/25). Car, le disciple n'est pas plus que le maître, ni le serviteur plus que son seigneur (Matthieu 10/24).

Jésus nous prévenu en ces mots : « Le serviteur n'est pas plus grand que son maître. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre » (Jean 15/20).

Nous appelons Jésus, Seigneur et maître, mais somme-nous prêts à suivre ses traces, à subir ce qu’il a subi, à écouter et obéir à sa parole, à être son esclave ?


 

Ajouter un commentaire

Anti-spam