Recevoir le baptême du Saint-Esprit et de feu

Le Seigneur Jésus a fait la promesse à ses disciples qu’ils recevront une puissance par le Saint-Esprit survenant sur eux et ainsi ils seront ses témoins (Actes 1.8).

Nous verrons dans ce cours ce qu’est le baptême du Saint-Esprit, son but, et comment il s’opère dans la vie du croyant né de nouveau. Aussi nous parlerons du baptême de feu qui est moins souvent abordé.

Enfin, nous parlerons de la nuance qu’il y a entre le baptême de l’Esprit et la nouvelle naissance, car il peut y avoir une confusion à ce niveau.

Qu'est ce que le Baptême du Saint-Esprit?

Dans l’ancienne alliance, les serviteurs étaient oints de l’Esprit pour accomplir leurs fonctions (les juges, les prophètes, les sacrificateurs, les rois). Mais il ne s’agit pas du baptême de l’Esprit que nous connaissons dans la nouvelle alliance. Le baptême de l’Esprit est uniquement une promesse pour les disciples de Christ (Actes 2.39). Etre baptisé de l’Esprit, c’est être inondé par le Saint-Esprit après la nouvelle naissance. C’est littéralement être « plongé, immergé » dans le Saint-Esprit. C’est Jésus lui-même qui nous baptise de Saint-Esprit et de feu (Matthieu 3.11). Aucun homme n’a reçu le pouvoir de baptiser les hommes du Saint-Esprit. Toutefois, il est possible que l’on reçoive le baptême de l’Esprit par l’imposition des mains (Actes 8.17, Actes19.6). Ce n’est toutefois pas un acte de magie et l’Onction du Saint-Esprit ne se marchande pas (Actes 8.18-19). Ne vous laissez donc pas avoir par des faux serviteurs de Dieu qui demandent des offrandes pour vous imposer les mains.

Le Baptême du Saint-Esprit et le baptême de feu

Le baptême du Saint-Esprit s’accompagne toujours d’un baptême de feu. Il est écrit que Jésus nous baptisera du Saint-Esprit et de feu (Luc 3/16). Le jour de la pentecôte, les disciples étaient baptisés du Saint-Esprit et des langues qui semblaient de feu leur apparurent, séparées les unes des autres, et elles se posèrent sur chacun d'eux (Actes 2/3).

Il s’agit d’un feu qui nous donne le zèle de l’évangile selon qu'il  est écrit « le zèle de ta maison me dévore » (Jean 2/17). Il s’agit d’un feu particulier qui nous anime pour Dieu et qui nous donne l’amour dévorant pour les choses de Dieu, surtout pour annoncer l’évangile.

Ce feu, signifie aussi les épreuves que doivent subir tout chrétien qui doit grandir en Christ et parvenir à la perfection pour le jour de Christ. 1 Pierre 1/7 dit: « Ainsi, la valeur éprouvée de votre foi - beaucoup plus précieuse que l'or, qui est périssable et que l'on soumet pourtant à l'épreuve du feu - aura pour résultat la louange, la gloire et l'honneur lorsque Jésus-Christ apparaîtra ». On le voit aussi avec Jésus, qui après avoir été rempli du Saint-Esprit (après son baptême) fut conduit par l’Esprit dans le désert pendant 40 jours, où il fut éprouvé (Luc 4/1-2). Amen !

Quels sont les signes du baptême de l'Esprit?

Dans les écritures à chaque fois que les gens recevaient le baptême de l’Esprit ils se mettaient à parler en langues et à prophétiser ou à glorifier Dieu. Pierre a reconnu que les païens à qui il prêchait la parole avaient reçu le baptême de l’Esprit car ils les entendaient parler en langues et glorifier Dieu (Actes 10.44)

Le jour de la pentecôte, lorsque les disciples furent remplis de l’Esprit ils se mirent à parler en langues et à prophétiser (Actes 2.4). Il y a donc un esprit de louange et de prophétie qui accompagne le parler en langues.

NB : Il ne faut pas confondre le parler en langues pour glorifier Dieu et le parler en langues comme don spirituel pour communiquer un message dans une assemblée.

Il n’y a pas que le parler en langues comme signe du baptême de l’Esprit. Les personnes qui sont remplies de l’Esprit ont du zèle pour annoncer l’évangile et pour témoigner du nom de Jésus avec assurance (Actes 4.31).

Ils n’ont plus de la timidité et de la tiédeur spirituelle. Ils sont bouillants et audacieux (2 Timothée 1.7).

D’ailleurs la promesse du baptême de l’Esprit faite par Jésus pour ses disciples n’avait pas pour but de parler en langues, mais plutôt d’être ses témoins (Actes 1.8). Il ne faut donc pas limiter le baptême de l’Esprit au parler en langues.

Comment recevoir le baptême de l'Esprit Saint?

D'abord, il faut être né de nouveau c'est à dire qu'il faut être habité par la personne du Saint-Esprit. Ensuite il faut demeurer dans une atmosphère de louange car le baptême de l’Esprit se reçoit souvent dans les atmosphères de louange de Dieu ou durant la prière. Il est donc peu probable que celui qui prie très rarement où demeure rarement dans l'atmosphère de la gloire de Dieu soit baptisée de l'Esprit. On peut recevoir aussi le baptême de l’Esprit par l'imposition des mains comme vu plus haut.  Toutefois, ce n'est pas un acte de magie. C'est la foi de la personne qui opère. Si l'on garde sa bouche fermée et un cœur totalement incrédule durant l'imposition des mains, il est très peu probable de recevoir le baptême de l’Esprit. 

Vous avez reçu le baptême de l'Esprit: Comment l'entretenir? 

Il ne faut pas éteindre l’Esprit (1 Thessaloniciens 5.19). Car il est possible d’éteindre l’Esprit en refusant d’exercer les dons spirituels que l’on a reçus par peur des regards des autres. Dans certaines assemblées on interdit même de parler en langues à cause d’une mauvaise interprétation des écritures. En effet, ils confondent le parler en langues comme don spirituel pour l’église et le parler en langue pour s’adresser à Dieu (1 Corinthiens 14.27-31). Il est écrit de ne pas empêcher de parler en langues (1 Corinthiens 14.39). Celui qui a reçu le baptême de l’Esprit doit donc entretenir le don qu’il a reçu en parlant régulièrement en langues, mais surtout en n’attristant pas le Saint-Esprit par ses comportements (Ephésiens 4.30).

On doit aussi être continuellement rempli de l’Esprit (Ephésiens 5.18). Il ne faut pas rester sur une vieille expérience qui reste un bon souvenir. Il faut demeurer dans une atmosphère continuelle de l’Esprit. Il faut aussi garder le zèle de l’évangile et annoncer la parole de Dieu autour de soi. C’est cela le vrai but du baptême de l’Esprit !

Nuances entre nouvelle naissance, baptême d'eau et baptême de l'Esprit Saint

Il ne faut pas confondre la nouvelle naissance et le baptême de l’Esprit. La Nouvelle naissance fait de nous l’habitation de Dieu ou encore le temple du Saint-Esprit. Mais le baptême de l’Esprit consiste à être rempli de l’Esprit et à être revêtu de sa puissance pour le témoignage du nom de Jésus. En d’autres termes, la nouvelle naissance c’est la présence du Saint-Esprit en nous tandis que le baptême de l’Esprit se manifeste par présence du Saint-Esprit sur nous sous forme de puissance et d’Onction en vue de l’équipement pour l’œuvre de Dieu.

Aussi, il est possible d’être baptisé de l’Esprit avant le baptême d’eau. Toute personne née de nouveau peut être baptisée de l’Esprit, même si elle n'est pas encore baptisée d'eau. En effet, on peut recevoir le baptême de l’Esprit au moment même où on est en train d’écouter l’évangile ; cela s’est produit lorsque l’Apôtre Pierre annonçait l’Evangile à des païens qui furent vivement touchés. Ils reçurent la Parole et furent remplis du Saint-Esprit sur le moment (Actes 10.44-48).

La vie après le baptême de l'Esprit Saint

Après avoir été baptisé de l’Esprit, le disciple de Christ doit devenir bouillant et zélé pour le Seigneur. Une vie de sanctification, de méditation de la Parole de Dieu, et de prière doit suivre le baptême de l’Esprit. C’est l’occasion de chercher davantage la face du Seigneur pour être de plus en plus à l’image de Christ. Il nous faut entretenir le feu que nous avons reçu car ce feu peut s’éteindre. Aussi n’attristons pas le Saint-Esprit et obéissons lui en suivant ses directives. Aiguisons aussi nos oreilles spirituelles pour entendre sa voix.

Il faut discerner les dons spirituels qu’on a reçus et les exercer pour l’utilité commune. Ne nous limitons pas uniquement au parler en langues après le baptême de l’Esprit. N’oublions pas que nous sommes revêtus de la puissance d’en haut pour témoigner du nom de Jésus. Marchons ainsi dans le plein témoignage du nom de Jésus pour le salut des âmes. Amen !

Ajouter un commentaire