La rédemption et la rémission des péchés

 

La rédemption

 Le mot « rédemption » veut dire « Rachat, libération effectuée suite au paiement d'une rançon ». La rançon constitue une somme d’argent ou un prix exigé pour la libération d’une personne retenue captive. Dans Marc 10/45, le Seigneur Jésus parlant de lui-même dit : « Car le Fils de l'homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs ».

Le Seigneur nous explique qu’il est venu sur la terre pour payer une rançon. Or, nous savons qu’il n’y a besoin de rançon que s’il y a des personnes retenues captives et qu’il faut libérer. C’est pourquoi dans Luc 4/18, Jésus dit: L’Esprit du Seigneur m’a oint (…) pour proclamer aux captifs la délivrance. Qui sont ces captifs ? Il s’agit de tous les êtres humains, qui sont sous la domination du malin (1 Jean 5/19). Car tous les hommes ont péché, tous ont désobéis à Dieu. Aucun n’est juste pas même un seul, nous dit l’écriture (Romains 3/23, Romains 3/10). Or, il nous est dit dans Romains 6/16 que nous sommes esclaves de celui à qui nous obéissons. L’être humain, en obéissant à la voix du serpent dans le jardin d’Eden a péché contre Dieu et s’est soumis depuis ce jour au serpent qui n’est nul autre que le diable. La créature de Dieu, l’être humain est devenu par conséquent captif du diable, tenu en esclavage par le monde des ténèbres. Mais Dieu dans sa sagesse et dans sa miséricorde, n’a pas abandonné l’homme. Il est revenu à lui pour le sauver et pour payer sa rançon.

  • Romains 5/19 dit : « Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes ». Jésus-Christ est celui qui s’est rendu obéissant à Dieu. Par la désobéissance d’Adam dans le jardin d’Eden, tous les hommes ont été rendus pécheurs, et par l’obéissance de Jésus beaucoup d’hommes seront rendus justes.

 

  • Philippiens 2/8 dit « qu’ayant paru comme un simple homme, Jésus-Christ s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix ». Au travers de la mort sur la croix, Jésus a payé le prix qu’il fallait pour que nous puissions obtenir la libération. En effet, son sang a été versé, et c’est ce sang qui constituait la rançon, le prix à payer pour notre libération, car il est écrit dans Hébreux 9/22 que « sans effusion de sang il n’y a pas de pardon ».

 

  • 1 Pierre 1/18-19 dit :   « Ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés (…),  mais par le sang précieux de Christ, comme d'un agneau sans défaut et sans tache. Remarquons aussi que pour que Dieu libère le peuple d’Israel de l’esclavage de l’Egypte et du joug de Pharaon, il a fallu qu’un agneau mâle sans défaut et sans tâche soit immolé (Exode 12/5). Cet agneau symbolisait le vrai agneau qui est Jésus et qui devait être immolé pour libérer plusieurs. « Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde », a dit le prophète Jean à propos de Jésus (Jean 1/29). Cet agneau, par son sang, nous a délivrés non pas du joug de la puissance d’un Pharaon d’Egypte, mais  cette fois-ci, de la puissance du diable. C'est pourquoi Colossiens 1/12-14 dit :  « Rendez grâces au Père,(…)  qui nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume du Fils de son amour, en qui nous avons la rédemption, la rémission des péchés ». Sachons donc que Christ est mort pour le péché (Romains 6/10) et que cela était dans le plan de Dieu (Esaïe 53/1) que cela se passe ainsi, afin que les hommes soient sauvés.

 

La rémission

le mot « rémission » veut dire « remise de peine, pardon de péchés, acquittement de faute ».

Actes 13/38 dit : « Sachez donc, hommes frères, que c'est par lui (Jésus) que le pardon des péchés vous est annoncé ». Il n’y a aucun pardon de péché en dehors de Jésus. En effet, Dieu a laissé impunis les péchés commis auparavant, et fut patient jusqu’à ce que Jésus vienne par son sang montrer la justice de Dieu (Romains 3/25). Dans l’alliance ancienne faite au travers du prophète Moise les péchés étaient simplement couverts, mais dans la nouvelle alliance avec Jésus les péchés sont ôtés. Car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés (Hébreux 10/4). Sachons donc, que la mort de Jésus est intervenue pour le rachat des transgressions commises aussi dans l’ancienne alliance (Hébreux 9/15). C’est pourquoi Jésus, lorsqu’il entra dans le monde dit : « Tu n’as voulu ni sacrifice ni offrande (…) ; tu n’as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché » (Hébreux 10/5), parlant là des sacrifices d’animaux qui été offerts régulièrement par le peuple d’Israël pour obtenir le pardon des péchés (Lévitique 16/15).  

Nul ne peut être pardonné et justifié devant Dieu sans le sang, et aucun sang ne peut justifier un homme si ce sang n’est pur et sans défaut. Or, le sang de Jésus est le seul qui soit sans défaut, c’est pourquoi ce sang parle même plus que le sang d’Abel (Hébreux 12/24). « Je verrai le sang et je passerai par-dessus vous » disait Dieu dans Exode 12/13, Cela nous montre que le sang est le moyen par lequel l’homme pouvait être épargné de la mort et du jugement. Celui qui accepte la mort du Seigneur Jésus et son sacrifice à la croix pour le pardon de ses péchés reçoit instantanément une rédemption éternelle (Hébreux 9/12). 

Comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes. Aussi, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes (Romains 5/18-19).  Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ  (Romains 8/1). Car  Christ a effacé l'acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit en le clouant à la croix (Colossiens 2/14).

 Que celui qui croit en ces paroles dise Amen !

Commentaires (1)

roikim
  • 1. roikim | 20/12/2018
Le Sang de Jésus-Christ m'a racheté. Je Lui appartiens désormais. Amen

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 19/04/2021