La puissance du sang de Christ

  • Nom du fichier : Cours la puissance du sang de christ
  • Taille : 1.8 Mo

Télécharger

I.Introduction

Nous avons notion du sang dans son aspect biologique. Toutefois, le sang a une connotation spirituelle et sacrée qu’il convient de bien connaitre au risque d’être  coupable envers les lois spirituelles qui le concernent.  Chose importe à savoir, c’est que le sang représente l’âme de toute chair (Deutéronome 12/23, Lévitique 17/11). C'est pourquoi Dieu interdit scrupuleusement à l’homme de consommer du sang (Genèse 9/4, Lévitique 17/14).

Si quelqu'un verse le sang de l'homme, par l'homme son sang sera versé; car Dieu a fait l'homme à son image (Genèse 9/6). La voix du sang d’Abel en l’occurrence criait depuis la terre jusqu’à Dieu, contre son frère Caïn qui l’a tué (Genèse 4/10).  Un sang innocent versé qui parle justement plus que le sang d’Abel est celui de Jésus (Hébreux 12/24). C'est pourquoi celui qui boira la coupe du Seigneur Jésus indignement, sera coupable envers  le sang du Seigneur (1 Corinthiens 11/27). Un grand châtiment sera pour celui qui aura tenu pour profane le sang de l'alliance, par lequel il a été sanctifié (Hébreux 10/29).

 

II.Sept fois l’aspersion du sang

1.Dans l’ancienne alliance

Nous savons que les rites d’expiation pratiqués dans l’ancienne alliance n’étaient que l’ombre, la figure de la véritable expiation qui devait être faite par Christ par la suite (Hébreux 10/1). Le sang qui servait d’expiation devait être aspergé sept fois par le souverain sacrificateur devant le propitiatoire (Lévitique 16/14, 19).

2.Dans la nouvelle alliance

 De même le sang de Christ a été sept fois versé pour la nouvelle alliance:

·Sur le front (1ere fois) 

La première fois que le sang de Jésus était versé, ce fut lorsqu’il priait instamment afin que Dieu le délivre de la mort. Son agonie était tellement intense que sa sueur devenait comme des grumeaux de sang (Luc 22/44).

·Sur la tête (2eme fois) :

Lorsqu’il fut mis en arrestation, les soldats tressèrent une couronne d’épines qu’ils posèrent sur sa tête, ce qui certainement devait faire beaucoup couler du sang (Matthieu 27/29, Jean 19/2). De plus, les soldats frappaient sa tête avec un roseau (Matthieu 27/29-30).

 

  • Sur le visage (3eme fois):

Les soldats lui donnaient aussi des coups de poing et des soufflets au visage et lui arrachaient la barbe, ce qui lui donnait un visage ensanglanté et boursouflé (Matthieu 26/67, Esaïe 50/6). Il a en effet été pour plusieurs un sujet d'effroi,-Tant son visage était défiguré, tant son aspect différait de celui des fils de l'homme (Esaïe 52/14).

·Sur le corps (4eme fois) :

Pilate fit battre de verge le Seigneur Jésus, ce qui causa sur son corps des lacérations, des meurtrissures (Matthieu 27/26). Jésus a livré volontairement son dos à ceux qui le frappaient (Esaïe 50/6).

·Sur les mains (5eme fois), les pieds (6eme fois) et le côté (7eme fois) :

Les mains, les pieds furent percés pour le crucifier au bois, mais encore son côté le fut aussi et il en sortit du sang et de l’eau (Marc 15/25, Jean 19/34). Après sa résurrection, il montra à ses disciples les marques de ses mains et de ses pieds ainsi que son côté percé (Luc 24/40, Jean 20/20).

Le sang de Jésus a été versé jusqu’à sept fois, comme le demandait Dieu au souverain sacrificateur pour une expiation parfaite des péchés. Chaque endroit où le sang était versé représentait une victoire qu’il nous donnait.

Le front de l’homme était maudit par Dieu ans le jardin d’Eden, mais le sang de Jésus qui coula de son front nous a délivré de cette malédiction (Genèse 3/19).

Nous ne sommes plus condamnés en Christ à vivre dans la souffrance avant de trouver notre pain quotidien, Dieu pourvoyant lui-même à nos besoins selon sa richesse, avec gloire (Matthieu 6/11, Philippiens 4/19).

Christ a reçu une couronne d’épine afin que nous prenions une couronne de gloire (1 Pierre 5/4). Il a eu un visage défiguré afin que nous ayons un visage qui n’est plus couvert de honte et d’ignominie (Psaumes 34/6). Bien au contraire, notre visage est couvert de gloire en contemplant Christ (2 Corinthiens 3/18).

Son corps a été meurtri afin que nous soyons guéris (1 Pierre 2/24, Esaïe 53/5). C’est à cause du sang de Christ que nous pouvons avoir la guérison divine dans nos corps et prendre la victoire sur les maladies (Jacques 5/14).

Quand nous étendions nos mains, l’Eternel détournait ses yeux (Esaïe 1/15). Le sang qui a coulé des mains de Jésus a purifié les nôtres afin que nous élevions désormais des mains pures vers notre Dieu (1 Timothée 2/8). Nos pieds se hâtaient de courir vers le mal, mais à cause du sang de Jésus, nous avons de beaux pieds qui se hâtent de courir pour l’Evangile de paix (Romains 10/15, Esaïe 52/7).

Son côté a été percé, là même où se trouve le cœur afin que nous ayons un cœur purifié d’une mauvaise conscience et des œuvres mortes (Hébreux 10/22, Hébreux 9/14).  

 

 

III.La puissance du sang de Christ

La puissance du sang de Christ se vit dans les droits et les pouvoirs qu’il nous confère. Par ce sang nous avons obtenu plusieurs choses à savoir :

1.Le pardon

Sans effusion de sang il n'y a pas de pardon (Hébreux 9/22). Il a fallu que du sang soit versé pour l’expiation des fautes de l’humanité. Le sang des boucs et des taureaux n’a pas pu effacer ni ôter les péchés durant la première alliance (Hébreux 10/4). Seul le sang de Christ a pu définitivement non seulement effacer mais aussi ôter le péché du monde. En lui nous avons la rédemption par son sang, la rémission des péchés, selon la richesse de sa grâce (Ephésiens 1/7). C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu'il avait laissé impunis les péchés commis auparavant (Romains 3/25).

2.La purification  et la sanctification

 Comme Moise fit aspersion du sang sur le peuple par du sang animal afin de le sanctifier, de même Christ a sanctifié le peuple de Dieu mais par son propre sang (Hébreux 9/19-21, Hébreux 13/12).

Le sang de Christ permet aussi de purifier notre conscience des œuvres mortes afin d’enlever toute culpabilité de nos cœurs et nous permettre de nous approcher de Dieu avec un coeur sincère, dans la plénitude de la foi, les coeurs purifiés d'une mauvaise conscience. (Hébreux 9/14, Hébreux 10/22).

3.La justification 

La justification consiste à être exempte de l’accusation et du jugement. Nous ne pouvons donc plus tomber sous l’accusation du diable, car Dieu nous a déclaré justes non pas à cause de nos œuvres, mais à cause de la marque du sang de Christ sur nos vies. Nous avons vaincu l’accusateur à cause du sang de l’agneau (Apocalypse 12/10-11). Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ (Romains 8/1). Nous serons donc sauvés de la colère de Dieu à cause de cette justification (Romains 5/9). La marque du sang a une puissance qui protège du jugement et de la colère de Dieu. Ce fut le cas pour les enfants d’Israël qui furent protégés par le sang de l’agneau immolé, image du vrai agneau qui est Jésus-Christ (Hébreux 11/28, Exode 12/13).

4.La réconciliation 

Nous étions jadis séparés de Dieu et privés de sa gloire à cause du péché (Romains 3/23). Mais Dieu a voulu réconcilier tout avec lui-même, tant ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par  Christ, par le sang de sa croix (Colossiens 1/20). Ainsi donc, nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire de Dieu  par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous (Hébreux 10/19-20).

5.Le rachat 

 Nous étions jadis esclaves du péché et de la mort, mais nous avons été rachetés de la vaine manière de vivre héritée de nos pères par le sang précieux de Christ (1 Pierre 1/18-19). Christ s’est acquise lui-même son Eglise par le prix de son sang (Actes 20/28). Il a en effet racheté pour Dieu par son sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation (Apocalypse 5/9). Nous n’appartenons plus ni à la mort, ni au péché, ni à notre vieille nature pécheresse héritée de nos pères, mais nous sommes pour toujours esclaves de la justice et vivant pour Dieu (Romains 6/18-23)

6.La vie éternelle

Toute personne qui a été purifiée par le sang de Christ devient enfant de Dieu et a la vie éternelle. Ce sang  (avec l’eau et l’Esprit) rend témoigne à notre esprit que Dieu nous a donné la vie éternelle, et que cette vie est dans son Fils.  (1 Jean 5/6), Le sang de Christ est un véritable breuvage, car celui qui boit le sang de Christ en participant à la table du Seigneur a la vie éternelle et ressuscitera au dernier jour (Jean 6/54-55). En effet, la coupe de bénédiction que nous prenons lors de la sainte cène est une communion au sang de Christ (1 Corinthiens 10/16).

 

7.L’alliance avec Dieu

Dieu a scellé son alliance avec le peuple hébreu par le moyen du sang (Zacharie 9/11).  Il établît la première alliance avec son peuple au travers de Moise, avec du sang animal. Il fit ensuite une alliance nouvelle et parfaite non seulement avec le peuple hébreu mais aussi avec tous les peuples du monde, au travers de Christ, par le moyen de son sang. Jésus est par cela même le médiateur d’une alliance plus excellente et éternelle (Hébreux 13/20, Hébreux 7/22).

 

IV.Conclusion

Le sang est plus qu’un simple liquide biologique ; il représente l’âme d’une personne. Le sang versé parle  et c’est le cas du sang de Christ qui parle en notre faveur jusqu’à ce jour. Ce sang est juste, c’est pour cela qu’il a été agréé par Dieu et nous confère une puissance. En effet, par le moyen du sang de Christ, nous avons obtenu le pardon de nos péchés et l’oubli définitif de toutes nos transgressions. Nous sommes aussi justifiés à cause de ce sang, ce qui neutralise toute accusation du diable contre les enfants de Dieu. Nous avons été sanctifiés par le moyen de ce sang, et avons une conscience purifié de nos œuvres mortes. Nous pouvons ainsi facilement nous approchons dans le sanctuaire de Dieu car désormais nous sommes réconciliés avec lui. Il n’existe plus de voile de séparation entre Dieu et nous. Nous avons une justice qui vient non pas de nos oeuvres mais de notre foi dans le sacrifice parfait de Christ. Au travers du sang de christ, nous avons une alliance éternelle avec Dieu et sommes désormais considérés comme ses fils adoptifs et Jésus n’a pas honte de nous appeler ses frères. La vie éternelle est aussi notre partage, une vie que nous entretenons régulièrement en participant à la table du Seigneur et en communiant avec son sang qui est un véritable breuvage. Nous avons ainsi l’assurance de ressusciter au dernier jour.

 

 

 

Commentaires (4)

Ka01
  • 1. Ka01 | 13/10/2020
Amen
Ron8
  • 2. Ron8 | 17/06/2020
Merci Jésus Christ
Agbetse komi
  • 3. Agbetse komi | 24/05/2019
Merci pour le sang de Jésus christ Amen
roikim
  • 4. roikim | 09/12/2018
Amen. Bonne étude ! Soyez bénis.

Ajouter un commentaire