La puissance de la mort et de la résurrection de Christ

  • Nom du fichier : Cours puissance de la mort et de la resurrection de christ
  • Taille : 1.44 Mo

Télécharger

Introduction

Christ est mort pour nos péchés; il a été enseveli, et il est ressuscité le troisième jour, selon les Ecritures (1 Corinthiens 15/3-4). Il était établi, que le Christ souffrirait, et que, ressuscité le premier d'entre les morts, il annoncerait la lumière au peuple et aux nations (Actes 26/23).

Dieu l'a ressuscité, en le délivrant des liens de la mort, parce qu'il n'était pas possible qu'il fût retenu par elle (Actes 2/24), sachant que Christ ressuscité des morts ne meurt plus; la mort n'a plus de pouvoir sur lui (Romains 6/9).

Nous sommes le corps de Christ, et nous avons été identifiés à lui en devenant conformes à lui dans sa mort ainsi que dans sa résurrection (1 Corinthiens 12/27, Romains 6/5).

 

 

La conformité à la mort et la résurrection de Christ

Par le corps de Christ, nous aussi nous avons été  mis à mort, en ce qui concerne la loi, pour que nous appartenions à celui qui est ressuscité des morts, afin que nous portions des fruits pour Dieu (Romains 7/4). En effet, nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c'est en sa mort que nous avons été baptisés (Romains 6/3). Nous avons donc été ensevelis avec Christ par le baptême en sa mort,  et nous sommes aussi ressuscités en lui et avec lui, par la foi en la puissance de Dieu, qui l'a ressuscité des morts, ceci dans le but de marcher en nouveauté de vie (Romains 6/4, Colossiens 2/12).

Christ est ainsi mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux (2 Corinthiens 5/15).

 

  • La conformité à la mort de Christ

Elle représente la mort à notre vie passée et au péché, car celui qui est mort est libre du péché (Romains 6/7).  Car si Christ est mort, c'est pour le péché qu'il est mort une fois pour toutes (Romains 6/10). Nous aussi, nous sommes donc morts pour le péché, une fois pour toutes. Or, si nous sommes devenus une même plante avec lui par la conformité à sa mort, nous le serons aussi par la conformité à sa résurrection (Romains 6/5).

 

  • La conformité à la résurrection de Christ

Elle consiste quant à elle, à marcher dans une nouvelle vie qui consiste à ne plus vivre selon les convoitises de ce monde mais à porter des fruits pour la gloire de Dieu en pratiquant des bonnes œuvres que Dieu a préparées d’avance pour nous (Matthieu 5/16, 1 Pierre 2/12, Ephésiens 2/10). Car si Christ est revenu à la vie, c'est pour Dieu qu'il vit (Romains 6/10).

 En nous conformant à la mort et à la résurrection de Christ, nous devons par conséquent nous regarder nous-mêmes comme morts au péché, et comme vivants pour Dieu en Jésus-Christ (Romains 6/11).

 

Se conformer à Christ dans la pratique au quotidien

Christ au travers de son œuvre salvatrice nous a donné un exemple à suivre et l’a mis en exécution en esprit. Quant à nous nous reproduisons cela dans la vie pratique en suivant un processus.

Jésus dit : «  Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge chaque jour de sa croix, et qu'il me suive » (Luc 9/23).

  • Renoncer à soi-même

Christ avait une gloire auprès du Père avant même que le monde fût (Jean 17/5). Toutefois, il s’est volontairement dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes (Philippiens 2/7). Il n’a pas regardé à son égalité avec Dieu comme proie à arracher, une occasion à saisir pour se soustraire, mais au contraire, il a accepté de renoncer à sa gloire pour s’abaisser pour un temps. Le renoncement à soi-même signifie la mort à ses intérêts personnels pour satisfaire les intérêts de Dieu.

 

  • Porter sa croix

La croix représente le fardeau que l’on accepte de porter par amour pour Dieu et du prochain. Car c'est une grâce que de supporter des afflictions quand on souffre injustement.  En effet, il n’y a aucune gloire à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes. Mais si nous supportons la souffrance lorsque nous faisons ce qui est bien, c'est une grâce devant Dieu.  Et c'est à cela que nous avons été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour nous, en nous laissant un exemple, afin que nous suivions ses traces (1 Pierre 2/19-24). Si nous sommes outragés pour le nom de Christ, nous sommes heureux, parce que l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu, repose sur nous (1 Pierre 4/14) 

 

 

  • Mourir au péché

Christ a obéit à Dieu jusqu’à la mort de la croix (Philippiens 2/8). Or, si Christ est mort, c’est bien pour le péché qu’il est mort, de sorte qu’en portant nos péchés en son corps sur le bois, nous soyons nous aussi comme lui, morts aux péchés (1 Pierre 2/24). Cette mort au péché se pratique au quotidien en ne livrant plus ses membres au péché comme instruments d’iniquité mais plutôt en offrant au fur et à mesure chaque aspect de notre vie en sacrifice à Dieu comme instruments de justice (Romains 6/13).

 

  • Ressusciter en Christ (pour vivre pour Dieu)

Christ en ressuscitant, nous a aussi ressuscité ensemble avec lui (Ephésiens 2/6).  Or, la résurrection n’appartient pas aux vivants mais bien aux morts. Car, ce qu’on sème ne reprend point vie, s'il ne meurt (1 Corinthiens 15/36). Ainsi, comme Christ est ressuscité après être mort au péché, de même nous aussi dans la pratique, chaque aspect de notre vie que nous sacrifions (livrons) à Dieu, meurt au péché et ressuscite en nouveauté de vie pour Dieu.

 

  • Être élevé en Christ

Après être ressuscité, Christ a été élevé à la droite de Dieu et son nom a été aussi élevé (Philippiens 2/8-9). De même, nous aussi, il nous a élevé avec lui et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes (Ephésiens 2/6).

La concrétisation ou la manifestation visible de cette élévation dans notre vie pratique s’effectue dans les domaines dans lesquels nous avons acceptés de nous nous soumettre à la volonté de Dieu en renonçant à notre propre volonté.  

C’est pourquoi, humilions-nous donc sous la puissante main de Dieu, afin qu'il nous élève au temps convenable (1 Pierre 5/6, Jacques 4/10, Romains 12/16). Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé. (Luc 18/14)

 

  • Vivre dans la Gloire et dans la perfection

Jésus a été élevé dans la gloire et dans la perfection (1 Timothée 3/16, Hébreux 5/9). De même, nous aussi, notre élévation nous conduit dans la gloire de Christ et dans sa perfection, car Dieu  nous a appelés par l’Evangile, pour que nous possédions la gloire de notre Seigneur Jésus-Christ (2 Thessaloniciens 2/14).

Cette gloire est la conséquence ou encore la récompense qui suit nos afflictions ou nos souffrances pour le nom de Christ. Elle est liée aux épreuves que nous avons acceptées de subir à cause de l’obéissance à la volonté de Dieu. En effet, c’est l'épreuve de votre foi, qui a pour résultat la louange, la gloire et l'honneur (1 Pierre 1/7). Nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au-delà de toute mesure, un poids éternel de gloire (2 Corinthiens 4/17).

Cette gloire, a pour but (pour finalité) de nous amener nous tous enfants de Dieu à être un comme le Père et le Fils sont un (Jean 17/22).

 

Conclusion

Nous sommes appelés à suivre les traces de Christ car nous sommes ses disciples. Tout ce que Dieu nous demande de faire, il l’a déjà accompli lui-même pour nous en esprit au travers de Christ. Par la foi, il nous demande de reproduire la même chose dans notre vie pratique en nous donnant la capacité d’y arriver.

Le parcours d’un disciple de Christ consiste donc à :

  1. renoncer à lui-même en refusant de suivre ses ambitions et volontés personnelles, ou ses désirs charnels
  2. Mourir au péché en livrant chaque domaine de sa vie à Dieu en crucifiant les désirs de la chair
  3. Vivre en nouveauté de vie en suivant le modèle de Christ,

Ce qui a pour conséquence l’élévation dans la gloire et dans la perfection à l’exacte image de Christ. Ainsi comme l’apôtre Paul, désirons de connaître Christ, en communiant à ses souffrances et en vivant la puissance de sa résurrection dans la pratique,  en devenant conforme à lui c’est-à-dire en suivant ses traces, afin de parvenir au final à la perfection et la résurrection d’entre les morts au dernier jour (Philippiens 3/10-12).

Commentaires (1)

Agbetse komi
  • 1. Agbetse komi | 24/05/2019
Merci pour la résurrection de Jésus christ qui nous donne la vie amen

Ajouter un commentaire