La foi, l’amour et la vie.

 

Des juifs posèrent à Jésus une question que plusieurs se posent jusqu’aujourd’hui : Ils lui dirent : Que devons-nous faire, pour faire les œuvres de Dieu ? Alors, Jésus répondit ceci : « L'œuvre de Dieu, c'est que vous croyiez en celui qu'il a envoyé », parlant de lui-même (Jean 6/28-29). Celui qui veut faire l’œuvre de Dieu doit croire en Jésus-Christ son messie, son envoyé. Je suis le chemin, nul le peut venir au Père que par moi, a dit Jésus (Jean 14/6).  Toutes les œuvres de bonté, toutes les œuvres caritatives que les hommes font pour avoir bonne conscience, et toutes les restrictions que les hommes s’imposent pour accéder à Dieu sont vaines si elles sont faites en dehors de Jésus-Christ, car il est le chemin unique par lequel nous devions être sauvés. Actes 4/12 dit : « Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés ».  « Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle «  (Jean 3/16).

 En effet, Jésus est venu pour que ceux qui croient en lui est la vie éternelle. Dans Jean 10/10 Jésus dit : « je suis venu afin que les brebis aient la vie, ». Et dans Jean 12/50, il dit que le commandement que le Père lui a donné c’est celui de la vie éternelle. C’est cela l’ordre de mission qu’il a reçu de la part du père : celui de la vie éternelle pour nous ses brebis. Et  nous savons que cette vie éternelle ne s’obtient que par la foi en Jésus-Christ.

Nous en venons alors à ce qu’est la foi ? Hébreux 11/1 dit que la foi est non seulement une ferme assurance mais aussi une démonstration. Toute foi qui ne se démontre pas par des oeuvres est uniquement une simple croyance. C’est pourquoi l’apôtre Jacques dit dans Jacques 2/18 : Montre-moi ta foi sans les oeuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes oeuvres. Il expliquait par-là que la foi n’est pas un concept théorique mais que la foi se voit au travers d’œuvres manifestées à la vue de tous. Dans Marc 2/16, il est dit « Jésus voyant leur foi… ». Donc la foi se voit, elle est manifestée par des œuvres tangibles. La foi n’est pas une simple croyance dans le cœur : C’est pourquoi un homme dit à Jésus « Je crois ! viens au secours de mon incrédulité » (Marc 9/24). On peut trouver cela paradoxal. Comment peut-il dire qu’il croit mais qu’il est aussi incrédule ? Cet homme a compris que le fait de croire ne suffit pas pour dire qu’on a la foi. On peut croire de façon théorique ou conceptuelle en une chose mais cela ne suffit pas. Il faut passer à l’étape de la démonstration pour qu’il y ait la véritable foi.  Cet homme disait qu’il avait la compréhension et la connaissance de ce que Jésus était capable de faire, (ça c’est la croyance), mais qu’il n’avait pas la foi c’est-à-dire la capacité à poser un acte pour saisir le miracle qu’il demande. A l’image de cet homme il arrive que les chrétiens croient en  Jésus mais n’ont pas la foi pour être guéri, ou pour sortir d’un problème. Autrement dit, ils n’arrivent pas à poser l’acte déterminant sur la base de la Parole de Christ, et qui leur permettra d’être délivré définitivement du problème qui les retient en captivité.  Frères et sœurs, la foi se démontre par des œuvres. Toute foi sans œuvres, sans démonstration est une foi théorique, une foi morte. Jacques 2/26 dit : « Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est morte ». Sans œuvres, la foi est inerte comme un corps dans lequel il y a pas de vie. Par quelles œuvres, notre foi est –elle vivante ? Galates 5/6 nous répond en disant que « la foi est opérante par l’amour ». La version Le semeur dit « la foi qui se traduit par des actes inspirés par l’amour ». Les œuvres qui démontrent la foi sont les œuvres d’amour. Quiconque ne manifeste pas encore l’amour a une foi morte, et une forte morte ne peut saisir la vie éternelle. C’est pourquoi 1 Jean 3/14 dit : « Nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères. Celui qui n'aime pas demeure dans la mort ».

1 Jean 3/23 dit que  le commandement de Dieu c’est que nous croyions au nom de son Fils Jésus-Christ, et que nous nous aimions les uns les autres, selon le commandement qu'il nous a donné. Vous remarquerez qu’il ne parle pas des commandements de Dieu, mais un seul commandement qui est celui de la foi en Jésus. Mais dans le commandement de la foi en Jésus se cache un autre commandement qui est implicite, qui est une conséquence : c’est le commandement de l’amour qui vient du fils. Dans Jean 15/12, Jésus dit : C'est ici mon commandement : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés.

Il se trouve là un mystère : c’est que la vie éternelle est un trésor qui ne peut se communiquer que par le canal de l’amour.  Le tuyau de communication de la vie éternelle est l’amour. Et cet amour ne vient pas de nous, mais vient de Dieu lui-même, car Dieu est amour. C’est la présence de Dieu en nous par le Saint-Esprit qui nous communique cet amour. Romains 5/5 dit que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit. Quiconque a le Saint-Esprit a l’amour, un amour qui ne vient pas de nous-mêmes mais qui vient du Saint-Esprit. C’est pourquoi l’amour est le fruit de l’Esprit (Galates 5/22). Ce n’est pas par nos propres efforts que nous pouvons aimer notre prochain. L’amour représente les fleuves d’eau vive qui coulent de notre sein, par le Saint-Esprit (Jean 7/38-39).

Nous tous qui avons cru au nom du fils de Dieu, nous devons combattre un seul combat : celui de la foi. Et cette foi ne consiste pas à croire de nouveau au fils de Dieu, puisque nous croyons déjà en son nom. Le combat de la foi consiste à passer d’une foi inerte à une foi opérante, d’une foi morte à une foi vivante, d’une foi passive à une active, au travers de l’amour. Et c’est ce combat de la foi qui nous permettra de saisir enfin cette vie éternelle que Dieu nous a donné au travers de son fils.  C’est pourquoi l’apôtre Paul disait à Timothée dans 1 Timothée 6/12 : « Combats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle ». Il ne parlait pas à un inconverti, il parlait à Timothée qui était déjà chrétien et même  Pasteur, évêque de l’église d’Ephèse. Le combat de la foi est à mener par ceux qui ont déjà cru en Jésus, et c’est seulement ceux qui ont combattu ce combat et qui l’ont gagné qui peuvent entrer en possession de la vie éternelle. Hébreux 12/1-2  dit : « courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte,  ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi ». Paul vers la fin de sa vie dit dans 2 Timothée 4/7-8 : « J'ai combattu le bon combat, j'ai achevé la course, j'ai gardé la foi.   Désormais la couronne de justice m'est réservée». Je prie que toi et moi nous puissions nous aussi combattre ce bon combat de la foi, et achever la course dans la victoire afin de gagner la couronne de justice dans la vie éternelle. Amen !

Commentaires (1)

Agbetse komi
  • 1. Agbetse komi | 24/07/2019
Puissant enseignement je crois sans la foi le chrétien n‘a pas la clé du royaume

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 19/04/2021