Un chrétien a-t-il le droit ou non de manger des viandes sacrifiées aux idoles ?

Plusieurs passages de la Bible nous disent clairement de nous abstenir de manger des viandes sacrifiées aux idoles.

Dans Apocalypse 2/20, le Seigneur Jésus condamne Jézabel qui enseigne aux serviteurs de Dieu de manger de la viande sacrifiée aux idoles. Dans Apocalypse 2/14, Jésus condamne également la doctrine de Balaam, qui enseigne aux gens à manger des viandes sacrifiées aux idoles.

Les anciens et les apôtres de l’église primitive avaient tranché sur cette affaire et avaient conclu la chose suivante dans Actes 15/28-29 : Car il a paru bon au Saint-Esprit et à nous de ne vous imposer d'autre charge que ce qui est nécessaire,  savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l'impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde. 

L’apôtre Paul plus tard enseignait aux chrétiens de Corinthe ceci dans 1 corinthiens 10/14 C'est pourquoi, mes bien-aimés, fuyez l'idolâtrie. 20 Je dis que ce qu'on sacrifie, on le sacrifie à des démons, et non à Dieu; or, je ne veux pas que vous soyez en communion avec les démons. 

En lisant ces passages, on peut conclure que le chrétien ne doit pas participer à la table des démons, en mangeant des viandes sacrifiées à des idoles.

 

Toutefois, l’apôtre Paul nous révèle une connaissance qui nous libère de tout joug qui risquerait de condamner notre conscience dans des cas particuliers.

Il est clair que nus ne savons pas toujours l’origine des choses que nous mangeons. Ainsi Paul nous dit dans  1 corinthiens 10/25-26 : Mangez de tout ce qui se vend au marché, sans vous enquérir de rien par motif de conscience (sans chercher à vous renseigner);  car la terre est au Seigneur, et tout ce qu'elle renferme. Aussi, au verset 27 , il dit :Si un non-croyant vous invite et que vous vouliez y aller, mangez de tout ce qu'on vous présentera, sans vous enquérir de rien par motif de conscience.

Paul nous explique dans ce passage que nous n’avons pas à trop nous questionner sur l’origine des choses que nous mangeons et que nous sommes libres de manger les choses que des non-croyants (des païens) nous présentent à manger. Car si nous mangeons avec actions de grâce, nous ne pouvons être condamnés. [Si je mange avec actions de grâces, pourquoi serais-je blâmé au sujet d'une chose dont je rends grâces ? (1 corinthiens10/30)].

Dans 1 Corinthiens 10/4-6 il nous donne la connaissance qu’en réalité il n’existe même pas d’idoles, et que seul Dieu est le vrai Dieu. Si donc, quelqu’un regarde un aliment (même sacrifié aux idoles) comme venant de Dieu et non comme venant des idoles, cet aliment devient pur, à cause de la foi de cette personne. [(1 corinthiens 10/4-6) : Pour ce qui est donc de manger des viandes sacrifiées aux idoles, nous savons qu'il n'y a point d'idole dans le monde, et qu'il n'y a qu'un seul Dieu. Car, s'il est des êtres qui sont appelés dieux, soit dans le ciel, soit sur la terre, comme il existe réellement plusieurs dieux et plusieurs seigneurs,  néanmoins pour nous il n'y a qu'un seul Dieu, le Père, de qui viennent toutes choses et pour qui nous sommes, et un seul Seigneur, Jésus-Christ, par qui sont toutes choses et par qui nous sommes].

En effet, Ce n'est pas un aliment qui nous rapproche de Dieu : si nous en mangeons, nous n'avons rien de plus; si nous n'en mangeons pas, nous n'avons rien de moins (1 Corinthiens 10/8). A la vérité toutes choses sont pures (Romains 14/20). Rien n'est impur en soi, et une chose n'est impure que pour celui qui la croit impure (Romains 14/14). 

 

Toutefois, il explique que cette connaissance n’est pas chez tout le monde ! Car, quelques-uns, d'après la manière dont ils envisagent encore l'idole, mangent de ces viandes comme étant sacrifiées aux idoles, et leur conscience, qui est faible, en est souillée (1 corinthiens 8/7).  C’est pour cela qu’il dit que rien n’est impur en soi, et qu’une chose n’est impure que pour celui qui la croit impure (Romains 14/14). Celui qui voit l’aliment comme venant de Dieu et non comme sacrifiée aux idoles, la mange pure. Mais celui qui voit le même aliment comme sacrifiée aux idoles, et non venant de Dieu la mange impure et sa conscience en est souillée. Ce n’est donc pas l’aliment le problème, mais c’est la façon dont on envisage cet aliment qui change la donne (1 corinthiens 8/7). La conviction dans laquelle on consomme l’aliment est déterminante. Romains 14/22-23 dit : « Heureux celui qui ne se condamne pas lui-même dans ce qu'il approuve !  Mais celui qui a des doutes au sujet de ce qu'il mange est condamné, parce qu'il n'agit pas par conviction. Tout ce qui n'est pas le produit d'une conviction est péché ».

Aussi, la Bible nous met en garde de ne pas être une occasion de chute pour nos frères à cause de notre connaissance, car la meilleure connaissance qui soit est l’amour (1 corinthiens 8/9-10). En effet    si pour un aliment, ton frère est attristé, tu ne marches plus selon l'amour : ne cause pas, par ton aliment, la perte de celui pour lequel Christ est mort (1 corinthiens 8/15). Ainsi donc, toutes choses sont pures; mais il est mal à l'homme, quand il mange, de devenir une pierre d'achoppement (1 corinthiens 8/20). Certains en te voyant manger de la viande sacrifiée aux idoles, peuvent dire qu’ils en mangeront aussi mais sans avoir ta connaissance que tu as. Ils en feraient des abus en disant dans leurs cœurs : « Je suis autorisé à manger des viandes sacrifiées aux idoles ! » et ne s'en abstiendront plus du tout ! Or, tout est permis mais tout n’est pas utile ! Tout est permis mais tout n’édifie pas (1 corinthiens 10/23).  C’est alors qu’ils auront péché contre Dieu, car dans les cas où ils pouvaient s'en abstenir ils ne l'ont pas fait. Et tu auras ainsi causé leurs chutes.

1 corinthiens 8/9-10 dit : « Prenez garde, toutefois, que votre liberté ne devienne une pierre d'achoppement pour les faibles. Car, si quelqu'un te voit, toi qui as de la connaissance, assis à table dans un temple d'idoles, sa conscience, à lui qui est faible, ne le portera-t-elle pas à manger des viandes sacrifiées aux idoles ? »

1Corinthiens 10/28, explique la même chose : Mais si quelqu'un vous dit : Ceci a été offert en sacrifice ! n'en mangez pas, à cause de celui qui a donné l'avertissement, et à cause de la conscience.  Je parle ici, non de votre conscience, mais de celle de l'autre.

 

Pour comprendre ce que Paul nous explique, prenons le cas concret que Pierre a vécu dans Actes 10/11-16 : Pierre eut une vision dans laquelle il voyait des reptiles et des quadrupèdes, animaux considérés impurs dans selon la loi de Dieu dans l’ancienne alliance (Deutéronome 14/19, Lévitique 11/29-31, Lévitique 11/13-15). Une voix demandait à Pierre de  les tuer et d’en manger, mais lui, les regardant comme impurs, selon la loi de Dieu, refusa. Puis la voix lui répondit : « Ce que Dieu a déclaré pur, ne le regarde pas comme souillé ».

Pierre a été enseigné selon la loi juive, (une loi qui vient de Dieu) que certains aliments sont impurs. Mais dans un autre contexte, Dieu lui apprend une nouvelle connaissance : c’est qu’en réalité, ce qu’il déclare pur, personne ne doit le considérer impur.

Ce cas s’est produit aussi avec le prophète Eli à qui Dieu a ordonné à un corbeau de le nourrir (1 Rois 17/4-7). Les corbeaux font partie aussi des animaux impurs selon la loi de Dieu, et les hébreux doivent les avoir en abomination ! Ils ne doivent pas s’en approcher, ni en manger (Lévitique 11/13-15). Mais puisque cet animal était envoyé par Dieu, Eli ne pouvait plus le regarder comme impur. C’est en cela que l’apôtre Paul nous explique que la façon dont nous considérons l’aliment est déterminante : celui qui regarde l’aliment comme venant de Dieu n’aura pas la même conséquence que celui qui regarde le même aliment comme venant des idoles.

Toutefois, il ne s’agit en aucun cas, d’un encouragement à manger des viandes sacrifiées aux idoles !! Nous devons nous en abstenir comme le dit la parole de Dieu. Ce n'est pas une interdiction au sens strict du terme, mais plutôt une abstinence (Actes 25/29). Le mot abstinence veut dire "Renoncement volontaire". Nous devons donc renoncer volontairement à manger des viandes sacrifiées aux idoles à cause de notre alliance avec le Christ. Mais nous savons que dans la vie de tous les jours des cas particuliers se présenteront devant nous. Et dans ces cas là, Dieu nous a donné la connaissance qui doit nous dégager de toute culpabilité: c'est celle de regarder tout aliment comme venant de Dieu et de lui rendre grâce avant de manger. Alors,  cet aliment devient pur pour nous à cause de la façon dont nous l'avons envisagé. Amen!

 

Commentaires (1)

Adelph
  • 1. Adelph | 07/10/2021
Amen. Merci pour cet enseignement.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 20/04/2021