Est-ce que Dieu interdit à un chrétien de boire de l’alcool ?

 

L’apôtre Paul donnait le conseil suivant à Timothée, dans 1 Timothée 5/23: « Ne continue pas à ne boire que de l'eau; mais fais usage d'un peu de vin, à cause de ton estomac et de tes fréquentes indispositions ». La consommation de vin a donc été donc autorisé dans ce passage biblique à un chrétien, même s’il faut souligner que c’était dans une vision thérapeutique et non pour une consommation régulière.

 

L'ivrognerie est un péché

En outre, il est clair que la Bible dénonce l’ivresse, l’ivrognerie comme étant un péché, une œuvre de la chair, qui empêche d’hériter du Royaume de Dieu. Nous le lisons dans Galates 5/21. Aussi, Ephésiens 5/18 dit « Ne vous enivrez pas de vin, c’est de la débauche ». La consommation excessive est donc clairement dénoncée par la Bible comme étant un péché qui ferme la porte au Royaume des cieux.

 Quant au fait de boire peu, ou modérément de l’alcool, notre Dieu nous laisse la liberté de décider. Celui qui a un problème avec l’ivrognerie est esclave de l’alcool, mais celui qui n’a pas ce problème a la capacité de dire oui ou non à l’alcool, en toute liberté. Le christianisme n’est pas une religion d’interdiction, mais une vie de discipline, de soumission volontaire, choisie, délibérée envers l’Esprit de Dieu. Toutefois, la Bible nous prévient des conséquences d’une consommation d’alcool quelle qu’en soit la quantité.

 

L'influence de l'alcool sur la chair et l'esprit

 L’alcool fait plaisir à la chair et l’excite. Or nous les disciples de Christ avons été appelés à marcher selon l’Esprit et non selon les plaisirs de la chair (Romains 8/9). Ce qu’il est important de comprendre, c’est que celui qui s’adonne à l’alcool, même en quantité modérée, excite sa chair et réduit l’impact de l’Esprit sur sa vie. La consommation d’alcool, même en quantité modérée réduit notre capacité à être sobre spirituellement. En effet, l’alcool diminue l’action de l’Esprit de Dieu dans notre vie. Il crée une excitation de la chair et donc une vulnérabilité au péché en  diminuant fortement notre capacité à être rempli du Saint-Esprit.

Dans Luc 1/15, nous lisons ceci du Prophète Jean-Baptiste : « il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira ni vin, ni liqueur enivrante, et il sera rempli de l'Esprit-Saint dès le sein de sa mère ». Jean-Baptiste était quelqu’un de consacré à Dieu et l’Esprit de Dieu devait remplir dès le sein de sa mère, donc il ne devait pas toucher au vin, afin de permettre l’action du Saint-Esprit sur lui.

 

Dans Juges 13/7 on lit cette déclaration de l’ange de l’Eternel à  une femme, concernant son fils Samson.: « Tu vas devenir enceinte, et tu enfanteras un fils; et maintenant ne bois ni vin ni liqueur forte, […] parce que cet enfant sera consacré à Dieu […]». A l’instar de Jean-Baptiste, on voit encore là que parce que Samson devait être consacré à l’Eternel et que l’Esprit de puissance devait reposer sur lui il ne devait pas être en contact avec l’alcool, même à l’état d’un fœtus.  L’alcool est donc à éviter pour toute personne qui est consacré à Dieu et qui doit être remplie de l’Esprit. Or, nous les disciples de Christ, avons été sanctifiés, mis à part, consacrés pour être justement remplis de l’Esprit. Il est donc de notre devoir d’être sobre en tout temps et de ne pas toucher à l’alcool, non pas parce que c’est interdit, mais parce que nous cherchons à être rempli de l’Esprit.

Ephésiens 5/8 dit : « Ne vous enivrez pas de vin […], soyez au contraire remplis de l’Esprit » . On voit dans ce passage aussi que la consommation d’alcool est vu comme faisant barrage au fait d’être rempli de l’Esprit.

 

Pour conclure...

Dieu ne nous a pas interdit de façon formelle de goûter à de l’alcool, même s’il est très clair que l’usage excessif manifestée par l’ivresse est une débauche, un péché devant Dieu, qui disqualifie du royaume des cieux. Sachant que nous les disciples de Jésus, nous sommes en quête de pouvoir entrer dans le Royaume de Dieu, nous luttons sans cesse contre la tentation. « Veillez […] afin de ne pas tomber dans la tentation. L’Esprit est bien disposé mais la chair est faible » nous dira le Seigneur Jésus dans Marc 14/38. 1 Pierre 5/8 dit « Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera ».

Eh bien justement l’alcool nous enlève notre sobriété, réveille nos désirs charnels et nous rend encore plus vulnérable au péché donc au diable. Il réduit notre capacité à être rempli de l’Esprit. Par conséquent, ayant la liberté de choisir soit d’en consommer ou ne pas en consommer, il est plus prudent et sage de choisir de ne pas en consommer de peur d’y trouver une occasion de chute. Amen !

 

Commentaires (8)

KOBA
  • 1. KOBA | 04/09/2021
J'aime la façon dont vous présenter les explications et versé à l'appuie c'est clair comme de l'eau et rien à ajouter Merci
eugenejean
  • 2. eugenejean | 19/08/2021
Ameeeeeen!
2442
  • 3. 2442 | 26/07/2021
il es preferable pour un chrétien de ne pas boire du tout car a partir de quelle moment dit on qu on es ivre ? apatire du 2eme vere deja on parle beaucoup donc tu ne ne peux plus garder ta langue en bride, les paroles meme qui sortent de nos bouche devient plus tard une accusation du malin a notre egare . jai longtemp bue et je regrette mes actions et je demande pardon a Jesus car jai ete un mauvais temoin et maintenant quil prend le controle de ma vie afin que ne puisse avoir le temps poue cette vie alcolique amen
kito
  • 4. kito | 09/06/2021
Amen! C'est vraiment bien compris.
sylvestre1984
  • 5. sylvestre1984 | 07/05/2021
voila qui est claire
mzgdajkci
  • 6. mzgdajkci | 28/09/2020
Merci pasteur pour cet enseignement ,car cela me permettra de bien justifier mes arguments quant à la boisson.
Germaine79
  • 7. Germaine79 | 03/05/2020
Amen
Agbetse komi
  • 8. Agbetse komi | 21/06/2019
Amen super enseignement

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 10/12/2019