Les erreurs à ne pas commettre dans la prière

Prier aux yeux des hommes : Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Ils reçoivent leur récompense.  Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra (Matthieu 6.5-6). La prière dans le secret permet à Dieu de nous exaucer pour que la gloire lui revienne. Mais celui qui prie juste pour être bien vu aux yeux des hommes perd sa récompense auprès de Dieu. 

Prier en multipliant les paroles : En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés (Matthieu 6.7). Ne te presse pas d'ouvrir la bouche, et que ton coeur ne se hâte pas d'exprimer une parole devant Dieu; car Dieu est au ciel, et toi sur la terre : que tes paroles soient donc peu nombreuses (ecclésiaste 5.2). Ne soyez pas de ceux qui récitent sans cesse les mêmes paroles devant Dieu comme si Dieu avait besoin qu’on lui répète les mêmes choses. Comment seriez-vous si quelqu’un venait devant vous et n’arrêtait pas de vous répéter les mêmes paroles ? Cela ne vous agacerait-il pas ? Et pourtant certains s’imaginent à tort que c’est comme cela qu’il faut prier. Soyez simple dans vos prières. Ne croyez pas que vous devez crier, hurler, répéter les mêmes choses avant que Dieu vous entende.

Prier en ayant de la rancune ou de l’amertume envers son prochain : Lorsque vous êtes debout faisant votre prière, si vous avez quelque chose contre quelqu'un, pardonnez, afin que votre Père qui est dans les cieux vous pardonne aussi vos offenses (Marc 11.25). Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous (Ephésiens 4.31). Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu'aucune racine d'amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n'en soient infectés (Hébreux 12.15)

Prier contre ses ennemis et les maudire : Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent (Matthieu 5.44). Bénissez ceux qui persécutent, bénissez et ne maudissez pas (Romains 12.14). Car dit l’Eternel : « Ce que je désire, est-ce que le méchant meure ? N’est-ce pas qu’il change de conduite et qu’l vive » (Ezéchiel 18.23). Car notre combat n’est pas contre la chair et le sang, mais contre les puissances des ténèbres (Ephésiens 6.12). Ainsi si des gens vous veulent du mal, priez pour eux afin qu’ils ne soient plus des proies de l’ennemi et que leurs âmes soient sauvées. Car les méchants meurent sans être sauvés, nous n’en tirons aucun bénéfice.  Pensez donc que Christ est mort pour le salut de plusieurs et qu’il désire sauver tous ceux qui sont perdus. Ne priez donc pas contre vos ennemis, mais priez pour eux afin qu’ils soient sauvés. Combattez par contre farouchement le monde des ténèbres qui manipulent les êtres humains afin qu’ils soient remplis de haine les uns contre les autres.   

Prier dans la peur ou dans le doute : Nous devons prier dans la paix et non dans l’inquiétude ou la peur ; prier avec foi et non dans le doute. Nous devons prier avec conviction et assurance que Dieu nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que possédons la chose que nous lui avons demandée (1 Jean 5.15). Ainsi, que celui qui demande le fasse  avec foi, sans douter; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d'autre. Qu'un tel homme ne s'imagine pas qu'il recevra quelque chose du Seigneur : c'est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies (Jacques 16-7-8).

Prier avec orgueil : Dieu résiste aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles (Jacques 4.6). Nous devons venir devant avec des requêtes en toute humilité et avec respect. Ne venons pas avec le cœur rempli d’orgueil. Cet orgueil consiste à venir devant Dieu avec des exigences et non des supplications, des réclamations et non des demandes, des ultimatums et non des requêtes. Parfois même certains exigent à Dieu de leur faire tel ou tel chose en lui donnant des ultimatums et en lui faisant des chantages. Sachons que notre Dieu est au ciel, Il fait tout ce qu'il veut (Psaumes 115.3). Dieu n’a aucun compte à nous rendre et il n’a de dette envers personne. « De qui suis-je le débiteur ? Sous le ciel tout m’appartient » dit l’Eternel ! Qu’est-ce que l’homme pour que Dieu se souvienne de lui, ou le fils de l’homme pour Dieu prenne soin de lui ? (Hébreux 2.6). Ce n’est que par pure grâce que Dieu nous accorde son attention. Tâchons de ne pas oublier que c’est uniquement par grâce que nous pouvons nous adresser à ce grand créateur qui est aussi un feu dévorant (Hébreux 12.29).

Ne pas prêter l’oreille à Dieu dans la prière : « Ils n'ont pas écouté, ils n'ont pas prêté l'oreille; Ils ont raidi leur cou, pour ne point écouter et ne point recevoir instruction » dit le Seigneur (Jérémie 17.23).  Ne soyons pas de ceux qui n’écoutent pas la voix de Dieu. Demandons à Dieu qu’il éveille, chaque matin nos oreilles, pour écouter comme écoutent des disciples (Esaïe 50.4). Durant la prière, il est fréquent d’énumérer tout ce qu’on a à dire et de dire Amen puis de s’en aller. Or, les moments de prière doivent être des moments d’échanges durant lesquels nous nous rendons disponibles pour écouter ce que Dieu lui aussi a à nous dire. Ce n’est pas nous uniquement qui devons parler dans les temps de prière, mais laissons aussi le temps à Dieu de nous parler afin que nous puissions comprendre et connaitre ses volontés.

Prier dans le péché : Le Seigneur dit : « Quand vous étendez vos mains, je détourne de vous mes yeux; Quand vous multipliez les prières, je n'écoute pas: Vos mains sont pleines de sang » (Esaïe 1.15). Le péché nous détourne de Dieu et ne lui permet pas de nous exaucer. Nous savons que Dieu n'exauce point les pécheurs; mais, si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, c'est celui-là qu'il exauce (Jean 9.31). Approchons-nous donc de Dieu avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d’une mauvaise conscience (Hébreux 10.22). Car si notre cœur nous condamne, Dieu est plus grand que notre cœur et il connaît toutes choses. Si notre cœur ne nous condamne pas, nous avons l’assurance devant Dieu (1 Jean 3.20-21). Sanctifions-nous dans toute notre conduite afin de voir la gloire de Dieu dans nos vies et afin de ne pas vivre une vie chrétienne dans la frustration.

Prier selon ses passions charnelles : « Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions », dit l’Ecriture (Jacques 4.3). Ne prenons pas nos propres volontés pour la volonté de Dieu. Si nous voulons une chose, assurons-nous que cela corresponde à la volonté de Dieu. Le Seigneur n’est pas notre garçon de courses à qui nous dressons une liste de demandes qu’il doit s’empresser de nous commander. Et pourtant certains viennent devant Dieu ainsi avec leurs propres volontés, et s’agacent si Dieu ne fait pas exactement ce qu’ils veulent, au temps et à la façon  qu’ils veulent. Il est écrit : « nous avons auprès de lui cette assurance, que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute » (1 Jean 5.14).

Résister à la volonté de Dieu dans la prière : Si quelqu'un détourne l'oreille pour ne pas écouter la loi, sa prière même est une abomination (Proverbes 28.9). Il peut être tentant de se consoler en multipliant des prières alors qu’on sait pertinemment ce que Dieu attend de nous. Ainsi, en refusant de faire la volonté de Dieu, on peut croire à tort que le fait de prier changera quelque chose. Nous ne pouvons pas manipuler Dieu. Le Roi Saül avait cette attitude. Il vivait dans la désobéissance et priait l’Eternel mais Dieu ne lui répondit point, ni par des songes, ni par l’urim, ni par les prophètes (1 Samuel 28.6). Résister à Dieu crée un blocage entre Dieu et nous. Il ne nous répond plus jusqu’à ce que nous décidions enfin de marcher dans l’obéissance.

Prier avec des murmures contre Dieu : Le peuple d’Israël faisait souvent des murmures envers Dieu dans le désert malgré le fait qu’ils aient vu la délivrance et la puissance de Dieu. Ils étaient incrédules et ne comprenaient pas les voies de Dieu. Alors le Seigneur dit : « Jusqu'à quand laisserai-je cette méchante assemblée murmurer contre moi? J'ai entendu les murmures des enfants d'Israël qui murmuraient contre moi » (Nombre 14.27). A cause de leurs murmures ils ne purent pas entrer dans les promesses et dans le repos de Dieu et plusieurs périrent à cause de leurs incrédulités (Hébreux 3.11,19). Murmurer contre dieu consiste  à faire des plaintes, des protestations sur une situation donnée. Si vous ne comprenez pas une situation, mieux vaut demander à Dieu de vous accorder la révélation et la sagesse afin d’en trouver une solution au lieu de vous retourner contre Dieu comme si c’était lui la cause de vos malheurs.

Prier sans actions de grâce : Plusieurs croient à tort que prier c’est demander des choses à Dieu encore et encore. Or, vous pouvez prier tout simplement pour adorer, louer Dieu et être reconnaissant pour tout ce qu’il a fait pour vous. Comment vous sentiriez-vous si vous avez des amis qui ne viennent vers vous que quand ils ont besoin de vous et toujours pour vous demander de l’aide ? Comment seriez-vous si ces personnes ne viennent jamais vers vous pour vous remercier ou juste pour passer du temps avec vous, pour mieux vous connaitre et simplement passer des moments de qualité en votre présence ? Aimeriez-vous la compagnie de ces personnes ? Et pourtant nombreux sont ceux qui ont cette attitude envers  Dieu. Passez du temps dans la présence de Dieu en étant reconnaissant pour tout ce qu’il a fait pour vous et pour mieux le connaître, pour l’aimer davantage. Et s’il y a des choses qu’il n’a pas encore faites pour vous, soyez déjà reconnaissants pour tout ce que vous avez reçu et par-dessus pour la vie éternelle qu’il vous a donnée à un prix fort.

Prier sans discernement et dans l’ignorance : Il est bon de prier mais encore faut-il prier avec discernement et intelligence spirituelle. La connaissance de la Parole de Dieu et aide à sortir de l’ignorance. En effet, la Parole de Dieu éclaire et donne l’intelligence aux simples (Psaumes 119.130). La connaissance de la Parole de Dieu vous aide à prier avec foi  car la foi vient  de la Parole. Celui qui prit sans intelligence spirituelle ne peut pas comprendre les voies de Dieu et son cœur sera lent à croire ce que disent les écritures (Luc 24.25). La sagesse de Dieu et sa connaissance nous sont fortement utile pour vivre une vie de prière efficace. « Si quelqu'un d'entre vous manque de sagesse, qu'il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée » nous dit l’écriture (Jacques 1.5). Le peuple de Dieu est détruit parce qu’il lui manque la connaissance (Osée 4.6). Nous devons donc demander à Dieu de nous remplir de la connaissance de sa volonté en toute sagesse et intelligence spirituelle (Colossiens 1.9). Amen !

Commentaires (1)

mimy21
  • 1. mimy21 | 25/05/2021
Bjr. Merci pour cet enseignement. Dieu vous bénisse. Amen.

Ajouter un commentaire