La prière d'accord

Notre Seigneur glorieux Jésus-Christ disait ceci à ses disciples: « Je vous le dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux.  » (Matthieu 18/19).

 

Examinons ensemble minutieusement ce passage biblique, en faisant un prêtant attention à chaque partie:

« Je vous le dis encore que ...»:

Cela veut dire que Christ est entrain d’insister sur une chose qu’il avait déjà expliquée auparavant et qui est d’une extrême importance.

 

« ...si deux d’entre vous… » :

Cela veut dire qu'il suffit d’être au moins deux personnes pour voir s’accomplir, toutes les promesses qui sont liées à ce passage. Dans une réunion si vous avez l’habitude d’être à 10 pour prier, êtes-vous refroidis lorsque vous passez de dix à deux personnes ? Il se passe un refroidissement souvent chez les chrétiens, lorsqu’il ya peu de nombres que d’habitude dans les réunions. Nous avons parfois l’impression que parce que nous ne sommes pas nombreux, nos prières ont moins de puissance. Christ nous fixe un nombre minimal suffisant pour voir accomplir ce que nous demandons, et ce nombre est deux !! Alleluia!!!

 

« …S’accordent…» :

Les personnes priant ensemble doivent être en accord. La bible dit que deux personnes ne peuvent marcher ensemble s’ils ne sont pas d’accord (Amos 3.3). Si nous ne sommes pas d’accord alors nous ne sommes plus ensemble. Et si nous ne sommes plus ensemble alors nous ne prions pas d’une même voix. Et si nous ne prions pas d’une même voix, cela devient une prière individuelle et non collective. A quoi bon alors prier ensemble dans ce cas? Quels sont les différents points d'accord que l'on peut distinguer?

-L’accord dans le relationnel : Vous ne pouvez pas prier ensemble alors que dans votre cœur, vous avez de la rancune mutuellement sur des choses passées. « Avant même de commencer à prier, soyez d’abord en bon termes, et ne soyez pas revêtus d’hypocrisie » : Voilà ce que le Saint-Esprit nous dit certainement à chacun de nous, lorsque nous nous mettons à prier ensemble et que nous avons des choses dans notre cœur contre le prochain avec qui nous croyons à tord être en accord. En d’autres termes, toute prière devient vaine et inutile, dès lors que nous la faisons avec une personne qui a causé une blessure dans notre cœur, si cette blessure n’est pas traitée. Il faut donc d’abord régler le désaccord ou la « blessure » sur le point en question, se pardonner mutuellement et ensuite revenir vers Dieu, pour lui soumettre le sujet de prière.

 

-L’accord sur le sujet de prière ou la demande : Si une personne n’est pas d’accord sur la formulation du sujet, il vaut mieux que la personne ne participe pas à la prière ou l’exprime clairement afin que la formulation soit revue. N’oublions pas que la prière adressée à Dieu ne concerne pas uniquement la prière dite ouvertement, mais aussi celle qui se passe dans le cœur de façon concomitante. A quoi sert-il de dire « Amen » avec sa bouche, alors que dans son cœur on condamne ce sujet de prière ? Ne serions-nous pas alors entrain de nous moquer de Dieu ? Cette prière serait aussi vaine.

 

- L’accord sur  la foi : Jésus a guéri un paralytique porté par ses 4 amis, sur la base de leur foi commune. La bible dit que « Jésus voyant leur foi, dit au paralytique : Mon enfant, tes péchés te sont pardonnés» (Marc 2/3-5). Il n’est pas dit « leurs fois » mais « leur foi », c’est-à-dire une foi commune. Lorsque nous prions sur des sujets ensemble, nous devons faire attention à ce que  chaque participant ait la foi pour ce sujet. Pour illustrer cela il vaut mieux être à trois en ayant une foi commune,  plutôt que d’être à mille seulement quelques personnes d'entre les mille ont la foi. Vous comprendrez pourquoi, Jésus, avant de faire certains miracles prenait avec lui seulement Jean, Pierre et Jacques (Matthieu 17/1, Marc 5/37, Marc 14/33). Il y a des situations dans lesquelles il vaut mieux être à deux ou à trois, plutôt qu’à mille si les mille n’ont pas la foi pour vous suivre dans ce que vous allez traverser. Certains sujets de prière, avant d’être introduites en groupe, doivent donc faire l’objet d’un discernement spirituel afin de savoir si les sujets qui seront là auront la foi pour les porter à exaucement.

 

-L’accord sur l’attitude à adopter et la cadence : Si certains sont entrain de jeûner et que les autres viennent le ventre rempli, ce n’est pas du tout un accord! De même si certains prient pendant 24 heures sur le sujet alors que les autres se contentent d’évoquer juste le sujet une fois de temps en temps, ce n’est pas très équilibré. Toutefois ces deux derniers points concernant la cadence et l'’attitude relèvent plutôt de comment apporter la puissance à la prière. Elles  sont  fortement utiles pour donner du poids à la prière de groupe, mais pas indispensables comme les autres points énumérés dans les lignes précédentes.

 

« …sur la terre… » : La prière en accord se fait avec un individu qui est vivant sur la terre. On ne peut pas faire une prière en accord avec une personne morte, qu’elle soit à ce jour auprès de Dieu ou pas.  Les deux intercesseurs que nous avons auprès de Dieu sont Jésus-Christ lui-même (Romains 8/34), et le Saint-Esprit (Romains 8/26-27). Toute autre personne non vivante sur la terre, que nous prenons comme intercesseur avec nous, qui n’est ni le Christ, ni le Saint-Esprit, n’est  pas une personne agréée par Dieu le Père, dans ce rôle. Nous n’avons point d’autres intercesseurs célestes en dehors de Christ et du Saint-Esprit, conformément à ce qui est écrit dans la Parole Vivante et indestructible de Dieu qui est la Bible.

 

« Pour demander une chose quelconque » :

Tout ce que nous demandons nous sera accordée ! Quelle grâce !! Jésus disait à Dieu « Pour moi, je savais que tu m’exauces toujours » (Jean 11/42). Gloire à Dieu! Quelle honneur pour nous de savoir que nous serons toujours exaucés comme Christ lui aussi est exaucé par le Père!

Toutefois avant d’être exaucé comme Christ, il faut prier comme Christ. Car nous tentons parfois Dieu  en lui demandant ce qui ne correspond pas à sa volonté. Si nous connaissons très bien notre Dieu, nous saurons que personne ne peut le forcer à faire une chose qui contredit sa Parole. Car il est lui-même la Parole, et s’il ne fait pas les choses selon sa Parole, il se renie lui-même. Voyons comment Jésus priait lorsqu’il était à Gethsémané proche de la mort. Il priait en disant « Mon Père, s’il est possible que cette coupe s’éloigne de moi ! Toutefois, non pas ce que je veux, mais ce que tu veux (Matthieu 26/39) Mon Père, s’il n’est pas possible que cette coupe s’éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite (Matthieu 26/42) ». Il sait que Le Père l’exauce toujours, mais il sait aussi que la prière doit être conforme à la volonté du Père pour que cela lui soit accordé. Quelle sagesse de notre Seigneur Jésus !! Prenons-en de la graine !!

 

« … Elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux… » :

Lorsque nous prions, nous devons prier le Père. Ce n'est pas Jésus qui nous accorde ce que nous demandons, mais plutôt le Père. Jésus est celui qui accomplit la chose sur le plan spirituel. Il est la Parole vivante de Dieu et c'est par lui que toute chose est créée par Dieu. Ce n'est pas Christ qui est le concepteur des choses dans le monde sprituel mais il est plutôt l'accomplisseur des choses conçues par le Père. C'est pour cela qu'il disait qu'il ne fait rien de lui-même mais qu'il ne fait que ce qu'il voit faire le Père (Jean 5/19) Le rôle de Jésus-Christ est d'être le médiateur entre Le Père et nous les hommes (1 timothée 2/5). Sans lui, ce que nous avons demandé ne peut être accompli. 

Le rôle du Saint-Esprit est de manifester de façon visible ce qui est encore invisible, mais qui une VERITE CERTAINE. C'est pour cela que nous ne pouvons rien faire sur la terre sans le Saint-Esprit. C'est lui qui permet à ce que, les choses qui nous sont données par le Père et qui ont été accomplies par Christ, soient ensuite manifestées dans la REALITE, sinon les promesses de Dieu restent un peu THEORIQUES même si c'est de la PURE VERITE. C'est par le Saint-Esprit que nous prions de façon efficace, de sorte que ce nous demandons puisse être manifesté réellement dans notre vie, sur la terre. En effet, « l’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières » (Romains 8/26).

Nous devons donc prier le Père, mais AU NOM DE Jésus-Christ et PAR le Saint-Esprit.


 

En somme...

La prière avec des frères et sœurs en Christ sur un sujet donné, nécessite des conditions que le plus souvent, bon nombre de chrétiens ne respectent pas. La prière en groupe a une puissance seulement si la condition de l’accord est respectée, et si la prière est faite correctement selon ce qui est marqué dans les écritures. Avant d’accuser Dieu, de ne pas avoir répondu à certaines de nos prières, demandons-nous d’abord si nous avons suivi les principes qu’il a établi dans sa Parole. De plus, si nous faisons le point sur nos prières qui ont été exaucées et celles qui ne l’ont pas été, nous pourrons désormais mieux comprendre ce qui a fait la différence.   

 

Soyez précieusement bénis dans le nom de Christ Jésus!! amen!

Commentaires (1)

Agbetse komi
  • 1. Agbetse komi | 07/07/2019
Amen

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 30/03/2019