Définitions bibliques de la prière

Le mot prière dans le nouveau testament traduit trois mots grecs : proseuche, enteuxis, et deesis

Dans 1 Timothée 2/1, l’apôtre Paul nous exhorte à faire ces 3 types de prières en ces mots : « J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières (enteuxis), des supplications (deesis), des requêtes (enteuxis) ». 

 

I- La prière « proseuche »

 

1- Définition

Le terme grec « proseuche »  désigne la prière à Dieu mais aussi un lieu mis à part pour prier à Dieu. Lorsque le terme « proseuche » est utilisé dans la Bible il fait appel à une forme de prière bien formelle dans un lieu donné, précis et dédié à cet effet. Ce mot « proseuche » est aussi traduit par « la prière avec instance » c’est-à-dire la prière continuelle, qui ne s’arrête pas. Dans 1 Thessaloniciens 5/17 il est dit : « priez sans cesse ». Le verbe « prier » dans ce verset traduit le verbe « proseuchomai » dont dérive le mot « proseuche ». 

La prière proseuche est donc une prière qui se fait en un lieu fixe et de façon répétitive de sorte que la présence de Dieu demeure en cet endroit. Ainsi la répétition de la prière en un même endroit crée un Autel de prière spirituel en cet endroit, de sorte qu’un parfum continue s’élève de cet endroit jusqu’au trône de Dieu.

Remarquez que lorsque vous mettez un parfum, ce n’est pas parce que vous finissez de vous parfumer que l’odeur du parfum s’arrête. Il en est ainsi de la prière « proseuche ». Puisqu’elle se fait en un endroit fixe, ce lieu finit par être parfumé de prière de sorte que même lorsque vous arrêtez de prier, l’odeur du parfum c’est-à-dire l’odeur de la prière continue à monter vers Dieu.

Apocalypse 5/8 dit : « Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre vieillards se prosternèrent devant l'agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières (proseuche) des saints ». On voit bien dans ce verset que nos prières sont des parfums qui montent vers le trône de Dieu.

Luc 1/10 dit : « Toute la multitude du peuple était dehors en prière, à l'heure du parfum ». Le peuple d’Israël avait compris ce principe du symbole du parfum pour les prières. Dans le tabernacle de Moise, dans le Saint des saints, se trouvait l’autel des parfums, où le souverain sacrificateur devait faire bruler continuellement du parfum devant Dieu (Exode 37/25, Hébreux 9/3-4).

La prière proseuche est la forme de prière qui nous permet véritablement de prier sans cesse. Car il nous est impossible physiquement de prier sans s’arrêter. Seul ce mystère sur la prière nous permet de « prier sans cesse » comme Dieu nous le demande. Aussi, comme l’odeur d’un parfum s’estompe à la longue lorsqu’on ne se reparfume plus de nouveau, il en est de même pour la prière. C’est le renouvellement de la prière en ce même lieu qui permet de continuer à faire monter le parfum agréable vers Dieu 7 jour sur 7 et 24h sur 24

 

2- Quelques passages bibliques avec le terme « proseuche »

Dans Matthieu 21/13, lorsque Jésus dit « Ma maison sera appelé une maison de prière » c’était le terme « proseuche » qui était utilisé, parlant ainsi d’une prière en un lieu consacré. Il en est ainsi de nos églises qui sont des maisons de prière. Lorsque nous nous réunissons régulièrement à cet endroit la présence de Dieu y descend, selon qu’il est écrit « là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d’eux » (Matthieu 18/20).

Toutefois la prière proseuche ne désigne pas forcément une prière en groupe. Autrement dit ce n’est pas le nombre de personnes qui définit la prière proseuche mais uniquement le fait que cette prière soit faite à Dieu dans un lieu dédié à cet effet de façon formelle ou par habitude.

Luc 22/39-42 nous explique que Jésus avait coutume d’aller prier sur le mont des oliviers. Cet endroit était donc devenu un autel de prière pour notre Seigneur. Au verset 41, il est écrit que Jésus pria en ce lieu. Et là encore c’est le verbe « proseuchomai » venant du mot « proseuche » qui a été utilisé parce qu’il s’agissait d’un lieu de prière habituel consacré, dédié à cet effet.

En effet, Jésus nous enseigne à avoir un lieu secret personnel pour vaquer à la prière. Matthieu 6/6 : « Mais toi, quand tu pries, entre dans ton cabinet, et ayant fermé ta porte, prie ton Père, qui te voit dans ce lieu secret; et ton Père qui te voit dans ce lieu secret, te récompensera publiquement ».

Plusieurs chrétiens ont un lieu de prière dans un temple public mais ils n’ont pas de lieu de prière personnel, un petit endroit où ils ont l’habitude de se retirer comme Jésus pour aller prier. Bien sûr nous pouvons prier en tout lieu et en tout temps. Mais la prière proseuche a l’avantage de bâtir un autel de prière en un lieu précis pour Dieu de sorte qu’en ce lieu,  brûle continuellement un parfum de bonne odeur vers le trône de Dieu, à l’image de l’autel des parfums qui était dans le tabernacle de Moise.

D’autres passages connus nous parlent de la prière proseuche.

Ephésiens 6/18 : « Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de prières (proseuche) et de supplications »

Philippiens 4/6 : « Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières (proseuche) et des supplications, avec des actions de grâces ».

Colossiens 4/2 : « Persévérez dans la prière (proseuche), veillez-y avec actions de grâces ».

1 Timothée 2/1 : « J'exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières (proseuche), des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes »

 

3-La puissance de la prière « proseuche »

 

  • Faire descendre la puissance de Dieu :

 Actes 1/14 : « Tous d’un commun accord persévéraient dans la prière (proseuche), avec les femmes, et Marie, mère de Jésus, et avec les frères de Jésus ».

Cette forme de prière (proseuche) a permis au Saint-Esprit de descendre sur eux au jour de la pentecôte.

  • Avoir la délivrance de Dieu dans une situation délicate

Actes 12/5 : « Pierre donc était gardé dans la prison; et l'Eglise ne cessait d'adresser pour lui des prières (proseuche) à Dieu ».

Cette prière a permis à ce qu’un ange soit envoyé par Dieu pour libérer Pierre de la prison où il était.

  • Avoir l’exaucement d’un besoin

Matthieu 21/22 : « Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière (proseuche), vous le recevrez ».

En effet, Jésus dit dans Matthieu 18/ 19-20 : « si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. 20 Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux. »

L’assemblement des frères et sœurs en un même lieu provoque la présence de Dieu et donc l’exaucement.

  • Chasser des démons

 

Marc 9/29 : Il leur dit : Cette espèce-là ne peut sortir que par la prière (proseuche). Jésus nous enseigne que certaines espèces de démons ne peuvent sortir que par la prière « proseuche », c’est-à-dire dans une forme de prière où l’on s’assemble dans un endroit où il y a  une forte présence de Dieu.

Certaines personnes qui ont fait l’expérience de délivrance des âmes dans leurs ministères peuvent donner ces témoignages. Il suffit que la présence de Dieu soit forte en un endroit pour que les démons partent facilement.

 

II- La prière « enteuxis »

 

1- Définition

« Enteuxis » signifie : entrevue, conversation, requête

Cette forme de prière désigne les moments de rencontre avec Dieu comme d’un enfant avec son père pour communier avec lui ou pour plaider en faveur des autres, et pour soi-même. « Enteuxis » vient du verbe « Entugchano » qui veut dire : aller vers quelqu’un dans le but d’une conversation. Il veut dire aussi plaider ou intercéder pour quelqu’un.

 

2-  Le mot « Enteuxis » dans la Bible

Le mot « enteuxis » est mentionné seulement dans 2 passages bibliques :

  • 1 Timothée 2/1-2 : J'exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières (proseuche), des supplications, des requêtes (enteuxis), des actions de grâces, pour tous les hommes,
  • 1 Timothée 4/5 : parce que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière .

Ces deux passages montrent que cette forme de prière a pour but de plaider, d’intercéder pour quelqu’un ou même pour soi-même dans un but de sanctification.

Lorsqu’on se refère aussi au verbe « entugchano » dans la Bible on a la confirmation que le but de cette forme de prière est la plaidoirie, l’intercession. Au total 5 passages mentionnent ce verbe, mais nous citerons 3 d’entre elles comme exemple:

Romains 8/27 : « et celui qui sonde les coeurs connaît quelle est la pensée de l'Esprit, parce que c'est selon Dieu qu'il intercède (entugchano) en faveur des saints ».

Romains 8/34 : « Qui les condamnera ? Christ est mort; bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu, et il intercède (entugchano) pour nous ! »

Hébreux 7/25 : « C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder (entugchano) en leur faveur ».

La prière « enteuxis » désigne donc la prière au travers de laquelle nous pouvons intercéder sur divers sujets grâce à l’accès que nous avons auprès de Dieu notre père.

   
   

 

III- La prière « deesis »

 

1- Définition

« Deesis » signifie : supplication, privation, pénurie, indigence ». Il vient du verbe « deomai » qui veut dire : supplier, mendier, languir, manquer de .

Cette forme de prière se fait lorsqu’on a un besoin pressant, un manque, une privation, une pénurie. Cette forme de prière s’accompagne aussi souvent d’une attitude d’humiliation de soi, et de privation devant Dieu. Cette prière ne se simule pas, elle sort du plus profond des entrailles, avec des douleurs semblables à celle de l’enfantement. Cette forme de prière se fait lorsqu’on se trouve dans des situations où l’on est privé d’un bien essentiel où seule la délivrance de Dieu peut nous apporter la solution.

 

2- « Deesis » dans la Bible

Hébreux 5/7 parle de Jésus en ces mots : « C'est lui qui, dans les jours de sa chair, ayant présenté avec de grands cris et avec larmes des prières (deesis) et des supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort ».

 Ce passage nous parle de Jésus lorsqu’il était proche de sa mort et quand il priait à Gethsémané. La Bible nous explique que cette prière était une prière deesis.

C’est pour cela que cette prière, comme nous le dit hébreux 5/7 s’accompagnait de larmes et de grands cris.

 Luc 22/44 dit de Jésus «que «  Etant en agonie, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des grumeaux de sang, qui tombaient à terre ».

Toutes ces précisions montrent que ce type de prière ne peut pas se simuler et sort du plus profond des entrailles. Cette prière sort lorsqu’on est face à une situation très difficile et par laquelle nous devons obligatoirement passée. C’est alors que nous cherchons la délivrance, le secours de l’Eternel. Cette prière s’appelle aussi la prière d’enfantement parce qu’elle ressemble aux moments d’enfantement de la femme à cause des douleurs qu’elle provoque dans l’âme mais aussi parce qu’elle permet d’enfanter quelque chose d’extraordinaire  lorsque la prière est exaucée. Cette prière de Jésus lui a permis d’enfanter sa délivrance de la mort, sa résurrection, et sa gloire pour les siècles des siècles.

C’est une prière dans laquelle on se prive aussi de certaines choses essentielles comme le sommeil, la nourriture, l’entretien du corps etc… Ces attitudes d’humiliation et de privation de soi ne font que révéler l’état de douleur de notre âme.

Jacques 5/16 dit : « La prière (deesis) fervente du juste a une grande efficacité ».

C’est cette forme de prière qui enfante des résultats extraordinaires. Cette forme de prière est fervente et parce qu’elle est fervente, elle produit donc de l’efficacité. 

Dans Luc 21/36, Jésus nous exhorte en disant : « Veillez donc et priez (deomai) en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l'homme ». Il parlait là des choses terribles qui arriveront dans le monde à la fin des temps : les guerres, les famines, les persécutions, etc… Faire cette prière deesis dont Jésus nous parle, nous permet d’enfanter notre délivrance au grand jour de l’avènement de notre Seigneur Jésus et de paraître debout devant lui lorsqu’il viendra dans sa gloire. « Que celui qui croit être debout prenne garde de tomber », nous dit 1 corinthiens 10/12

 

1 Pierre 3/12 dit: « Car les yeux du Seigneur sont sur les justes Et ses oreilles sont attentives à leur prière (deesis) ». Pierre reprend là le passage du Psaumes 34/16 : « Les yeux de l'Eternel sont sur les justes, Et ses oreilles sont attentives à leurs cris ». Pierre a simplement remplacé le mot « cri » du psaume 34/16 par le mot « prière (deesis) », ce qui montre bien que ce genre de prière nous fait souvent sortir des cris qui viennent du plus profond de notre âme.

 

 

 

 

Commentaires (2)

Agbetse komi
  • 1. Agbetse komi | 26/06/2019
Amen et amen
roikim
  • 2. roikim | 03/12/2018
Amen.

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 12/05/2020