La prière sans cesse

1 Thessaloniciens 5/17 nous dit : "Priez sans cesse". La traduction littérale devrait dire « offrez (à Dieu) des prières sans cesse », car le verbe prier traduit le verbe grec « Proseuchomaï » qui veut dire : « offrir des prières ». L’expression « Sans cesse » (Adialeiptos) dans ce passage peut être aussi traduit par « Sans arrêt, sans discontinuer, ou encore continuellement ».

 

L'offrande de prière

Dieu est-il en train de nous demander dans 1 Thessaloniciens 5/17 de prier du matin jusqu’au soir sans s’arrêter ? Bien sûr que non ! Comment cela peut-on alors prier sans cesse ? Rappelons-nous qu’on parle dans ce passage d’offrande de prière. La prière est en réalité une offrande que l’on fait à Dieu, une offrande d’un parfum de bonne odeur sur l’autel de Dieu. Apocalypse 5/8 dit : « Quand il eut pris le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent devant l'agneau. Chacun tenait une harpe et des coupes d'or remplies de parfums, qui sont les prières des saints ». Ce passage nous montre bien que nos prières représentent en réalité des parfums qui montent vers le trône de Dieu. Un autel de prière est donc un autel de parfums. L’autel des parfums existait déjà dans l’ancienne alliance (représentant ainsi l’autel de prière que Dieu nous demande dans la nouvelle alliance). En effet, les choses de l’ancienne alliance étaient l’ombre des choses à venir, donc l’ombre des choses de la nouvelle alliance.

 

Le parfum de prière dans l'ancienne alliance

Dieu avait demandé dans l’ancienne alliance qu’un autel des parfums soit bâti dans son tabernacle. Dans Exode 30/8, à propos de cet autel de parfums, l’Eternel dit:  « vous brûlerez constamment du parfum devant l'Eternel (version Segond 21) ». La version Osterwald dit : « c'est un parfum qu'on brûlera continuellement devant l'Éternel ».  C’est une demande qui ressemble curieusement à ce que nous dit 1 Thessaloniciens 5/17 : celle d’offrir sans cesse, continuellement des prières à l’Eternel.

Dans l’ancienne alliance c’était le sacrificateur (Aaron au temps de Moise) qui devait offrir le parfum sur l’autel. Or, Dieu nous dit à nous les saints de la nouvelle alliance, qu’il a fait de nous des sacrificateurs pour Dieu le Père (Apocalypse 1/6). Le principe de la sacrificature n’a pas disparu, elle a juste pris une autre forme dans la nouvelle alliance. Ce ne sont plus des parfums au sens propre que nous brulons sans cesse devant Dieu, mais ce sont des prières que nous lui offrons sans cesse, les parfums étant l’image de la prière (Apocalypse 5/8).  

l’Eternel dit : « 7 Aaron y fera brûler du parfum odoriférant; il en fera brûler chaque matin, lorsqu'il préparera les lampes. 8 il en fera brûler aussi entre les deux soirs, lorsqu'il arrangera les lampes ». Dieu donne là des fréquences pour brûler les parfums sur l’autel, donc des fréquences pour prier à son autel: chaque matin et entre deux soirs. L’expression ‘’ entre les deux soirs’’ désigne un moment, avant le crépuscule. Selon Exode 12/6, l’agneau pascal devait être immolé entre les deux soirs, cet agneau pascal étant l’image de Christ. Christ notre Pâque a été immolé (1 corinthiens 5/7) à la neuvième heure, c’est à dire à 15h (Matthieu 27/45-50).

 

Le parfum de prière dans la nouvelle alliance

A l’image de l’autel des parfums, le chrétien doit avoir un autel de prière personnel. Dans Mattieu 6/6, Jésus nous parle d’avoir un lieu secret pour vaquer à la prière. Lorsqu’un homme prie régulièrement à un même endroit, cet endroit devient un autel de prière pour Dieu en esprit. Aussi, comme Dieu donnait au sacrificateur une fréquence d’offrande de parfum sur l’autel, il nous donne implicitement la fréquence et même les horaires pour offrir nos prières sur l’autel de prière. Dans Luc 1/10, il est dit : « Toute la multitude du peuple était dehors en prière, à l'heure du parfum ». Les israélites avaient compris la similitude entre le parfum et la prière, c’est pour cela qu’ils priaient à l’heure du parfum, aux horaires donnés par Dieu comme instruction depuis le temps d’Aaron, ces horaires étant le matin et entre les deux soirs c’est-à-dire vers la neuvième heure (15h).

Il est dit dans Actes 3/1 que : « Pierre et Jean montaient ensemble au temple, à l'heure de la prière : c'était la neuvième heure ». Dans Actes 10/30 il est dit que Corneille était en train de prier à la neuvième heure, et c’est là qu’un ange de Dieu vint le visiter. Frères et sœurs, tout cela n’est pas un hasard. Si Dieu nous donne des instructions, c’est parce qu’il a préparé des choses pour nous si nous les respectons. Bien sûr nous pouvons prier en tout temps. Mais on parle ici de la prière sous forme d’offrande à un autel. Le chrétien doit avoir un autel de prière sur lequel il offre des prières à Dieu à des horaires fixes : très tôt le matin dès l’aube (avant le lever du soleil) et puis à 15h, comme le faisait le sacrificateur Aaron, et comme ont continué à le faire les apôtres. La particularité du parfum c’est que même lorsque vous avez fini de vous parfumer, l’odeur du parfum continue à se diffuser. Il en est ainsi de la prière. Même lorsque vous finissez de prier devant votre autel de prière, et que vous partez, la prière continue à se répandre à cet endroit jusque vers le trône de Dieu, jusqu’à ce que vous reveniez de nouveau faire votre prière. C’est comme cela que vous pouvez prier sans cesse, c’est-à-dire répandre sans cesse un parfum de bonne odeur de l’autel de prière vers le trône de Dieu. 

 

Etre connecté à Dieu sans cesse

Prier sans cesse se fait aussi en étant continuellement connecté dans ses pensées et dans ses attitudes à l'Esprit de Dieu. Que ce soit dans la rue, au travail, en faisant nos courses ou activités de la vie quotidienne, nous ne devons jamais être déconnectés de Dieu. Il ne doit pas avoir une séparation entre notre vie active et notre moment au calme avec Dieu. Ce serait dans ce cas de l'hypocrisie. Il ne doit pas non plus avoir une distinction entre notre vie privée du lundi au samedi et notre vie communautaire le dimanche. Dieu étant avec nous partout où nous allons et en quelque temps où nous soyons, nous devons alors être constamment connectés à lui dans nos pensées et dans notre façon de nous comporter afin de ne pas attrister l'Esprit de Dieu. Amen!

 

 

Commentaires (2)

1983
  • 1. 1983 | 23/03/2020
Amen
Agbetse komi
  • 2. Agbetse komi | 27/06/2019
Amen

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 28/10/2019