L'imposition des mains

Question 1 : Vous êtes un disciple de Christ, et vous avez le zèle de l'évangile. Vous vous rendez avec un frère en Christ chez des voisins du quartier pour leur annoncer l'évangile de Christ. Ils vous annoncent que leur fille est malade et vous demande de prier pour elle. Votre frère en Christ refuse et vous dit qu'il faut que vous contactiez votre Pasteur afin que ce dernier vienne plutôt prier pour l'enfant. Il explique que vous n'êtes que de simples chrétiens et que vous ne pouvez pas prier pour les malades. Que lui répondez-vous?

Jésus-Christ a donné le pouvoir à ses disciples d’imposer les mains aux malades afin que ceux-ci soient guéris (Marc 16/17-18). Cela fait partie des miracles qui accompagneront tous ceux qui auront cru, et non uniquement les pasteurs.  Prier pour les malades est même un devoir pour les disciples de Jésus, car il nous en a donné l’ordre dans Mattieu 10/8 : « Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, chassez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement ».

 

Question 2 : Une soeur a été choisie par les pasteurs de votre assemblée pour s'occuper du ménage au sein du nouveau local de l'église. Elle a été convoquée par les pasteurs pour lui imposer les mains et la consacrer à ce service. Mais la soeur étonnée, pose cette question:" Pour faire simplement le ménage, vous devez m'imposer les mains et me consacrer? ! " Que lui répondriez-vous si vous étiez pasteur de cette église?

On peut remarquer dans la Bible que l’imposition des mains était faite systématiquement par les apôtres pour consacrer une personne à une tâche dans une congrégation: que ce soit pour ceux qui sont appelés à servir Dieu dans la prédication de l’évangile (Exemple de Paul et Barnabas dans Actes 13/3), pour conduire la congrégation (Actes 14/23) ou même pour simplement servir aux tables les veuves (Actes 6/2-6). Cette imposition des mains permet que l’onction du Saint-Esprit puisse reposer sur cette personne afin qu’elle puisse faire cette œuvre en étant guidée par le Saint-Esprit. En effet, dans l’œuvre de Dieu doit être faite sous l’onction divine, et non selon notre intelligence naturelle. De plus, dans la maison de Dieu, il n’y a aucune basse besogne, ou de travail négligeable. Chaque œuvre est importante et nécessite d’avoir l’onction de Dieu. 

 

Question 3 : Un jeune homme nouveau converti, voulant être baptisé du Saint-Esprit, voulu se rendre chez le Pasteur afin que celui-ci lui impose les mains et qu'il soit rempli de l'Esprit et de ses donc. Son ami lui répond: "Ce n'est pas biblique ce que tu veux faire! Ce n'est pas le Pasteur qui baptise du Saint-Esprit, c'est le Seigneur Jésus lui-même". Qu'en pensez-vous?

 

Jean le Baptiste a dit « Moi, je vous ai baptisé d’eau ; lui (Jésus), il vous baptisera du Saint-Esprit » (Marc 1/8). C’est donc, le Seigneur Jésus qui baptise du Saint-Esprit. Toutefois, certains ont la grâce de recevoir ce baptême de façon spontanée alors que pour d’autres, l’imposition des mains peut être nécessaire. On peut prendre l’exemple des païens  qui furent instantanément remplis du Saint-Esprit lorsqu’ils écoutaient la prédication de Pierre (Actes 10/44), tandis que dans  une autre situation il y a eu besoin que Pierre impose les mains à des chrétiens avant qu’ils ne reçoivent ce baptême de l’Esprit (Actes 8/17). L’imposition des mains peut déclencher le baptême du Saint-Esprit selon la foi de la personne et dans la volonté de Dieu.  Celui qui impose les mains est juste un canal dont Dieu se sert pour agir, mais ce n’est pas la puissance de cette personne qui agit.

 

Ajouter un commentaire