Noël : une fête chrétienne ou païenne ?

 L’Eglise primitive n’avait jamais pratiquée la fête de Noel, car nous n’avons pas reçu cette ordonnance du Seigneur. C’est  seulement en 354 après J-C que cette fête a été instaurée à Rome par l’Eglise catholique Romaine au travers du pape Libère sur la date du 25 décembre.

Quelle est la vraie origine de la fête de Noël ?

Dès le premier siècle avant J-C, on célébrait à Rome le culte de Mithra, la divinité perse de la lumière. L’Empire romain vouait un culte païen à ce faux dieu au point que l’empereur Aurélien en avait fait le dieu officiel de l’Empire et en a dédié un temple! Chaque année l’empereur Aurélien faisait célébrer la naissance du Dieu-Soleil, tenez-vous bien : le 25 décembre! En 425, l'empereur d'Orient Théodose II codifie  les cérémonies de la fête de Noël. En 506, le concile d’Agde en fait une fête d’obligation dans l’empire. Et en 529, l’empereur Justinien en fait même un jour chômé. Le mot Noël lui-mêm serait issu de la contraction des mots grecs « neo » et « hellas », soit « neohel » signifiant le « nouveau soleil », le moment où les jours rallongent et où la Terre dans sa folle course orbitale va se rapprocher du soleil.

Les païens ont donc célébré ce fameux anniversaire du 25 décembre bien des siècles avant que Christ ne soit né.

 

Origine du sapin de Noel

Sémiramis qui était à la fois la mère et la femme  de Nimrod (l’un des descendants de Noé), prétendit qu’après la mort précoce de Nimrod, qu'un arbre à feuilles persistantes était apparu à partir d'un tronc d'arbre mort. Cet arbre symbolisait selon sa doctrine, l'émergence dans une nouvelle vie du défunt Nimrod. A chaque anniversaire de sa naissance, elle prétendait que Nimrod venait rendre visite au conifère et y déposait des cadeaux. Cet anniversaire était le 25 décembre : la véritable origine du fameux "sapin de Noël".

 

Origine du père noel

Selon « l’Encyclopedia of World History » de Langer (article Santa), le nom de ce personnage était un surnom commun de Nimrod en Asie mineure. C’était aussi le même dieu du feu qui descendait dans les cheminées chez les anciens païens. Les parents enseignent aux enfants que ce fameux père noël passe par la cheminée pour rentrer dans la maison et déposer les cadeaux. On voit donc bien le lien entre cette fable mensongère et les croyances païennes.

Les parents chrétiens qui sont sensés éduqués leurs enfants dans la crainte de Dieu  et être pour eux des modèles, se mettent à leur mentir en leur disant qu’un fameux « père noël » vient secrètement leur déposer sous le sapin des cadeaux. Lorsque l’enfant grandit il se rend bien compte que tout cela n’était qu’une supercherie. Or, en mêlant noël à Dieu et au Christ, il n’est aas étonnant qu’en grandissant les enfants ne croient plus en Dieu et rejettent farouchement la foi en Christ, associant malheureusement le vrai christianisme au mensonge que leurs parents leurs ont racontés quand ils étaient petits.

 

En conclusion

Nous avons ramenés Noel dans le christianisme et nous avons transmis cette « tradition » à nos enfants. Nous qui devons apporter aux nations  la vérité qui est la Parole de Dieu, nous les avons plutôt suivi dans leurs pratiques païennes, leurs traditions et fables habilement concues et pire nous les avons inculquer à nos enfants.  Nous avons même ramenés ces pratiques dans la maison de Dieu croyant rendre un culte agréable à Dieu. C'est pourquoi, le Seigneur Jésus disait : « C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes » (Matthieu 15/9). L’Ecriture dit encore : « Ainsi ils craignaient l’Eternel, et ils servaient leurs dieux d’après la coutume des nations d’où on les avait transportés» (2Rois 17/33).

Que chacun fasse le point avec lui-même à la lumière de la Parole de Dieu et non aux ténèbres des pratiques de ce monde, afin de marcher comme il se doit dans la vérité avec toute sa famille.

 

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 06/12/2020